Le capital-risque stimule l’emploi hautement qualifié en Europe

Article très intéressant dans Le Monde : Le capital-risque stimule l’emploi hautement qualifié en Europe

J’ai un gros doute sur le coté permanent du lien vers cet article, je me permets de le recopier ici (avec liens hypertext en sus) :

Le capital-risque stimule l’emploi hautement qualifié en Europe
LE MONDE | 23.11.05 | 14h49 • Mis à jour le 23.11.05 | 14h49

Les entreprises financées par des fonds de capital-risque ou de capital-développement auraient créé un million d’emplois de 2000 à 2004. Selon une étude publiée, mercredi 23 novembre, par l’association européenne des investisseurs en capital-risque (EVCA), les effectifs de ces firmes ont augmenté de 5,4 % par an, en moyenne, durant cette période. Ce taux est huit fois supérieur à celui de la croissance de l’emploi dans les vingt-cinq pays de l’Union européenne, tous types d’entreprises confondus.

Le plus grand nombre de créations (630 000) est le fait de sociétés financées par du capital-risque, c’est-à-dire de firmes récentes et ayant eu besoin de fonds pour démarrer leurs activités ou pour lesdévelopper après quelques années d’existence. Dans ces firmes, l’emploi a augmenté de 30,5 % en moyenne. Les jeunes pousses du secteur des biotechnologies affichent la meilleure performance (+ 46,9 %), suivies des services de soins et appareils médicaux (+ 46,3 %), et des technologies de l’information et des communications (+ 38 %). Les emplois créés par des sociétés financées par du capital-risque sont de haut niveau. Un tiers sont des chercheurs ; et, parmi ceux-ci, un sur trois est titulaire d’un doctorat.

Les entreprises nées d’une opération de financement par effet de levier (leverage buy-out, LBO) ont, quant à elles, créé 420 000 créations d’emplois sur la période d’étude, pour un effectif total de 5 millions de personnes. Ces sociétés sont plus matures que celles financées par le capital-risque. Il s’agit d’anciennes divisions de groupes industriels ou de services, qui ont acquis leur indépendance, ou de sociétés cédées par leurs fondateurs. Elles oeuvrent souvent sur des secteurs traditionnels.

Les firmes créées par LBO à la suite d’une cession familiale ont augmenté leurs effectifs de 7 % sur la période, soit davantage que celles issues de groupes industriels. « Avant l’apport de capitaux, les groupes familiaux ont souvent bridé leur croissance. Car ils n’aiment guère s’endetter et n’exploitent pas leur potentiel à l’export, en particulier », explique Sabine Rummel, responsable de l’étude EVCA.

Annie Kahn
Article paru dans l’édition du 24.11.05 du Monde

Nokia abandonne le/la(?) N-Gage

Coups d’arrêt à « la console téléphone ».

Nokia arrête les développements de la N-Gage. Faut-il d’ailleurs dire « le N-Gage » ou « la N-Gage » ?
Je n’ai jamais cru à ce(tte) téléphone(?) console(?). Je ne semble pas être le seul. Téléphone ou console ? Le mélange des genres est un exercice risqué.

Apple l’a bien compris. Steve Jobs répugne depuis le début à parler d’un « iPod Video ». D’ailleurs, le « iPod Video » n’existe pas. La gamme actuelle des iPods c’est vu dotée d’une fonction de lecture vidéo, mais ce ne sont pas des « iPod Video ». Le iPod reste un lecteur de musique portable.

Nokia arrête la N-Gage. La série 6xxx des téléphones Nokia va se voir dotée de fonctionnalités avancées permettant de jouer…

Source : vnunet.com : « Nokia holds fire on mobile gaming  »

Distribution dématérialisée

Pour faire suite à mon article « Electronic Arts se lance dans la distribution en ligne »

A lire sur l’excellent site Ars Technica :

Valve’s distribution system picking up Steam

Microsoft going the way of Steam

A l’image de la musique et des films téléchargés illégalement, je suis certain que le piratage de logiciels baissera de manière considérable le jour où les consommateurs disposeront de ce dont ils ont fondamentalement besoin.

1/ Pouvoir accéder simplement et rapidement à un logiciel
2/ Pouvoir l’essayer avant de l’acheter
3/ Ne pas le payer une fortune

La distribution dématérialisée (téléchargement) répond aussi à d’autres besoins, d’autres usages, et à de nouveaux modes de consommation.

(exemples)
– usage temporaire : J’ai besoin de Powerpoint pour une semaine afin de réaliser quelques slides pour une conférence. Je « loue » l’usage de Powerpoint une semaine.
– usage ponctuel : J’ai besoin de Photoshop un jour par mois. Je « loue » le logiciel 12 jours par an.

L’évolution des navigateurs internet, le développement d’AJAX, et l’engagement récent de Microsoft avec Microsoft Live ouvrent également la voie à une offre plus large des modes d’utilisation des logiciels. Quand allons-nous voir arriver la facturation par fichier ? 1 Euro le doc Word ? Et je voudrais que pour 10 centimes de plus, mon document dispose d’une signature numérique. (Depuis mars 2000, la signature numérique d’un document a en France la même valeur légale qu’une signature sur papier (voir le texte de loi).)
Voilà une solution qui réduirait considérablement le nombre de copies pirates de Microsoft Office chez les particuliers tout en répondant à leurs besoins réels.

Electronic Arts se lance dans la distribution en ligne

Electronic Arts annonce le lancement d’un système de distribution en ligne qui proposera aux joueurs PC des jeux complets, des démos, des bandes-annonces et des mises à jour.

Et voilà, EA n’est pas le premier, un certain nombre de sociétés se sont spécialisées depuis quelques années dans la distribution online de jeux, dans le produit « dématérialisé », mais aujourd’hui c’est EA qui y met un pied, en son nom, sans intermédiaires.

La distribution de produits dématérialisés, le download via broadband, nous voilà devant, le pur achat impulsif. J’accroche, je regarde, je veux, je paye en 1-Click, je download, je joue ! Le tout en 5 minutes. Sans parler des contenus supplémentaires, bonus, etc…

J’ai évangélisé en vain pendant des années sur ce thème, tenté de bousculer quelques comités de direction chez Cryo Networks quand j’y étais dir de prod, m’attirant les foudres de directeurs marketing bloqués sur leurs PLV, trop attachés à leurs acheteurs de la distrib pour accepter de regarder devant. Ironie du sort, l’un d’eux est aujourd’hui Directeur Marketing et Commercial de T-Online, le broadband doit lui être moins étranger… :o) Nevermind, nous y sommes.

« La distribution électronique va fournir aux joueurs, de nouveaux contenus en continu, en leur offrant des mises à jour régulières pour leurs jeux favoris et en leur proposant les nouveaux titres EA rapidement et facilement » annonce Frank Sagnier, le vice-président de la division Online d’EA Europe. « Nous sommes en recherche permanente de méthodes nous permettant d’être plus proches de nos clients. C’est pourquoi EA innove et propose aux communautés de joueurs en ligne un accès à des contenus passionnants et immersifs.»

Introducing EA Downloader (US)
Présentation d’EA Téléchargement (FR)

Il y a encore du chemin à parcourir, les entreprises doivent se remettre en cause, intégrer le haut débit qui aujourd’hui est réalité et se préparer au très haut débit qui arrive. Le très haut débit est déjà à Pau , il court dans les rues du 15e à Paris et sera aux portes de tous les foyers du 92 dans deux ans.

Au passage, je vous recommande la lecture intégrale du blog de Jean-Michel Billaut. Pas de prospective farfelue ici, juste une vision claire et précise de la réalité et de l’avenir proche.

Pandora

Pandora ou « Comment découvrir de nouvelles musiques que j’aimerais? »

Excellent outil, je trouve Pandora brillamment réalisé. Quelques clics suffisent pour instruire Pandora sur ce que l’on aime écouter et il vous offre à l’écoute des morceaux à découvrir qui s’appuient sur vos goûts. Au fil des écoutes, indiquez si vous appréciez les morceaux écoutés, Pandora apprend ainsi à mieux connaître vos goûts.

Après lui avoir indiqué 5 de mes groupes préférés, ainsi que 3 ou 4 morceaux de mon top 10, et après une trentaine de minutes d’écoute en ayant pointé les morceaux que je préférais, me voici à la découverte d’une multitude de choses que j’aime beaucoup et dont j’ignorais tout jusqu’au nom même du groupe. Et pour chaque morceau on trouve un lien direct pour l’achat sur l’iTunes Music Shop ou Amazon.

Et donc au hasard, trois découvertes :

I Was So Alone : The Rocket Summer
At The Surface : 764 Hero
Hudson Tubes : Robbers On High Street

Interface simplissime, sobre, esthétique.

Pandora c’est ENORME! J’adore.
Voici un outil qu’on aimerait voir intégré à iTunes directement.

Convertir n’importe quelle source texte en podcast audio

Voilà de quoi enrichir encore plus les podcasts :

Sun offrira d’ici décembre 2005 un nouveau service via son Sun Grid.
Ce nouveau service permettra, ni plus ni moins, de convertir toute source de texte en un fichier audio utilisable pour du podcast.

Source : Sun Does Grid For OpenDocument, Podcasts