Distribution dématérialisée

Pour faire suite à mon article « Electronic Arts se lance dans la distribution en ligne »

A lire sur l’excellent site Ars Technica :

Valve’s distribution system picking up Steam

Microsoft going the way of Steam

A l’image de la musique et des films téléchargés illégalement, je suis certain que le piratage de logiciels baissera de manière considérable le jour où les consommateurs disposeront de ce dont ils ont fondamentalement besoin.

1/ Pouvoir accéder simplement et rapidement à un logiciel
2/ Pouvoir l’essayer avant de l’acheter
3/ Ne pas le payer une fortune

La distribution dématérialisée (téléchargement) répond aussi à d’autres besoins, d’autres usages, et à de nouveaux modes de consommation.

(exemples)
– usage temporaire : J’ai besoin de Powerpoint pour une semaine afin de réaliser quelques slides pour une conférence. Je « loue » l’usage de Powerpoint une semaine.
– usage ponctuel : J’ai besoin de Photoshop un jour par mois. Je « loue » le logiciel 12 jours par an.

L’évolution des navigateurs internet, le développement d’AJAX, et l’engagement récent de Microsoft avec Microsoft Live ouvrent également la voie à une offre plus large des modes d’utilisation des logiciels. Quand allons-nous voir arriver la facturation par fichier ? 1 Euro le doc Word ? Et je voudrais que pour 10 centimes de plus, mon document dispose d’une signature numérique. (Depuis mars 2000, la signature numérique d’un document a en France la même valeur légale qu’une signature sur papier (voir le texte de loi).)
Voilà une solution qui réduirait considérablement le nombre de copies pirates de Microsoft Office chez les particuliers tout en répondant à leurs besoins réels.