Utiliser iChat AV avec un coupe-feu ou un routeur NAT

Support
ATTENTION, des erreurs se sont glissées dans le document du support d’Apple intitulé Utiliser iChat AV avec un coupe-feu ou un routeur NAT. Ces erreurs figuraient déjà dans la version anglaise « Using iChat AV with a firewall or NAT router » avant que je les signale. Elles ont été corrigées depuis en anglais, mais subsistent sur la version française ainsi que d’autres langues.

Les erreurs :

Tout le trafic d’iChat AV est UDP sauf pour les ports 5190 et 5298 qui doivent être ouverts à la fois pour TCP et UDP ; les ports 5220, 5222 et 16403 à 16834 doivent l’être uniquement pour TCP.

Corrections :

  • Il ne s’agit pas des ports 16403 à 16834, mais des ports 16384 à 16403 (soit 20 ports).
  • Ces ports 16384 à 16403 utilisent UDP, et non TCP.

Ca devrait fonctionner beaucoup mieux maintenant 🙂

Technorati Tags: , , , , , , ,

Hasta la Vista™… no way!! Adieu Windows™

Vista Logo
Grâce à la Communauté Européenne Microsoft a déjà reculé un peu sur certains points :

  • Permettre aux éditeurs de sécurité d’accéder au noyau de Vista, ce qui n’était pas le cas par souci d’éloigner la concurrence.
  • L’OS n’enverra pas d’alerte de sécurité à l’utilisateur lorsqu’un antivirus ou un antispyware d’un éditeur tiers sera installé. Magnifique…
  • Microsoft autorisera également le choix de n’importe quel moteur de recherche par défaut dans un navigateur Internet, et pas forcément MSN…
  • Les spécifications du futur standard maison XPS (XML Specification Paper) font l’objet d’une publication à destination des développeurs. En effet, Vista n’intégrera pas le support du format PDF en natif…!!!!

On sait que les systèmes de détection de versions pirates de Windows Vista permettront de l’utiliser quand même en toute illégalité, mais en mode « dégradé », certaines fonctions devenant inopérantes.

On nage en pleine hypocrisie. Un logiciel est légal, ou il est pirate, il n’est pas un peu légal ou un peu pirate. La politique de Microsoft n’est pas claire et ne véhicule pas un bon message à l’encontre des fraudeurs. On a le droit de copier Windows Vista ou pas? Utiliser Windows Vista en mode dégradé c’est bien ou mal? Est-ce un mode démo? On a le droit mais on ne bénéficie alors pas des fonctions avancées de l’OS? On n’a pas le droit de copier Windows Vista mais on peut quand même l’utiliser un peu? Tout ceci n’est pas bon, le message n’est pas clair.
Pour couronner le tout, j’apprends que Vista sera limité à deux installations, et que les versions grand public, Home Basic et Home Premium, n’accepteront pas de tourner, ou même de s’installer, sur une machine virtuelle ou un logiciel d’émulation. Alors là bravo, on recule alors même que les usages évoluent.

Au lieu de permettre un usage frauduleux de Vista mais en mode « dégradé », au lieu d’empêcher plus de deux installations, au lieu de bloquer l’usage dans une machine virtuelle, Microsoft ferait mieux de sortir sa version Home Basic à un tarif très attractif pour le grand public et d’y intégrer une licence familiale peu coûteuse pour déployer l’OS sur les PCs de la famille.

Quelque part tout cela me réjouit, moi l’amoureux du Macintosh qui voit avec bonheur une quantité considérable de gens switcher vers Apple. Ce qui ne m’empêche pas de regretter qu’Apple n’ouvre pas sa DRM « Fairplay… » aux tierces parties!

Technorati Tags: , , , , ,

Sébastien Pissavy : « Durée de vie de l’information, et transmission »

A lire : Une note intéressante de Sébastien Pissavy intitulée « Durée de vie de l’information, et transmission« . Je partage son analyse.

Il y a des solutions à mettre en place, un outil, une plate-forme, qui s’interface avec les sites et logiciels de blog pour alimenter un système d’archivage organisé de nos écrits, pour qu’il reste une trace, si un jour ce qu’on écrit peut servir à quelqu’un… descendants, chercheurs, sociologues, historiens en 2140 🙂

Technorati Tags:

Problème : Plantages de iTunes 7 sur Macintosh

Support
Si vous rencontrez des problèmes de plantages avec iTunes 7 sur Macintosh, allez donc jeter un oeil à cet article que je viens de publier. Ca peut résoudre votre problème. Il semble que le logiciel Audacity soit en cause.

Problème : Pas de son avec Flash sur Mac

Technorati Tags: , , , ,

Problème : Pas de son avec Flash sur Mac

Support
Un de mes amis convertis au Mac depuis deux ans m’appelle au secours : son iMac G5 refuse de sortir le moindre son lorsqu’il essaye de regarder n’importe quelle vidéo diffusée en Flash.
Je vous passe la longue recherche de toutes les causes possibles ainsi que les diverses mises à jour possibles et inimaginables effectuées. Je vous livre donc la cause trouvée, ainsi que la solution :

Cause :
La sortie audio standard « Audio intégré » de son Mac était configurée au format « 96000,0 Hz » et « 2ca-24bit » au lieu du standard « 44100,0 Hz » et « 2ca-16bit ». Flash ne supporte pas cette configuration.

Origine :
Le logiciel Audacity semble à l’origine du problème. Ce serait lui qui, lors de son lancement, configurerait le système en 96000,0 Hz et ne restituerait pas les paramètres standards.

Solution :

  • Aller dans /Applications/Utilitaires/
  • Lancer l’application « Configuration audio et MIDI »
  • Dans « Propriétés de » sélectionner « Audio intégré »
  • Dans « Sortie audio » configurer « Format » à « 44100,0 Hz » et « 2ca-16bit »

Config Audio

ATTENTION
: Il semble quasi certain que ce mauvais réglage à 96000 Hz est à l’origine de très nombreux plantages signalés depuis la sortie de iTunes 7. En repassant à 44100,0 Hz, la valeur d’origine, iTunes 7 ne plante plus aléatoirement.

Technorati Tags: , , , , ,

Rédiger son blog en Français ou Anglais ?

UsawFrancewGreatbrw
Pour beaucoup de bloguers français, la question ne se pose pas. L’audience visée va être familiale, le cercle d’amis, ou professionnelle localement. Aucun intérêt à écrire en anglais, sinon perdre son audience, et de se retrouver confronté à écrire dans une langue pas souvent maîtrisée. D’un autre côté, on perd la magie des échanges internationaux, la chance qu’un bel étudiant australien se passionne pour le Skyblog de Lola à Gif-sur-Yvette… 😮

Pour les Français bloguers dont le métier, ou la passion, a une dimension internationale les choses se compliquent. Français, anglais, les deux ?

Loïc Le Meur a commencé en anglais : (septembre 2003)

English versus French
Let’s start my own blog. My apologies to the French-speaking bloggers to whom I belong, I have chosen to write mostly in English so that I can exchange my views with most people. I will also blog in French from time to time, a new functionality to create in u-blog: multilingual blogs ?

Puis il a créé un second blog, en français, pour ses compatriotes, mais il prévient que la version anglaise restera la plus mise à jour : (novembre 2003)

Pourquoi parler du phénomène des weblogs ?
Avant hier j’ai rencontré un ami et excellent journaliste que je ne citerai pas (encore). Je me suis dit aussi que c’était l’occasion pour moi de démarrer un weblog en français. Mon weblog anglais restera néanmoins le plus mis à jour.

Il s’est posé des questions, en anglais : (mi juin 2005)

Four options to blog multilingual… or remain local
I am confused by a discussion that happened on my French blog today, when you live in a Country like mine where english is not the natural language, you have four ways of approaching the problem: … (suite à lire)

Et on y découvre des statistiques intéressantes, près de 2/3 des liens faisant référence à ses blogs sont d’origine française :

-my French blog has 1219 links from 750 sources
-my English blog has 468 links from 320 sources

Puis, à la tête de deux blogs, l’un en français, l’autre en anglais, il s’est posé la question de fusionner les deux : (fin juin 2005)

Le mélange avec l’anglais vous dérangerait-il ?
Je me sens un peu coupé en deux finalement avec deux blogs, celui-ci en français, et mon blog en anglais, je me suis pas mal interrogé sur la question en anglais. J’envisage de tester de rapatrier mes deux blogs sur mon domaine loiclemeur.com et plutôt que d’écrire à chaque fois une note en anglais et une en français, d’écrire une seule note bilingue sur un seul blog comme le fait Emmanuelle. Inconvénients: vous verrez de l’anglais apparaître dans toutes les notes et les discussions seront mélangées français et anglais. Qu’en pensez vous, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

Loïc Le Meur a conservé ses deux blogs distincts, anglais et français, mais à l’occasion de l’anniversaire de ses 3 années de blogueur, un chiffre intéressant apparaît : Il écrit 5 fois plus en français qu’en anglais. (septembre 2006)

Three years of blogging…
Precisely three years ago I wrote my very first post on this blog, I apologized for writing only in english. Today I write at least five times more in French..

Trois ans…
Il y a très précisément trois ans, j’écrivais la première note de ce blog (enfin plus précisément ici c’est plein de spam). Je m’excusais auprès des lecteurs francophones sur le fait que je n’écrirais qu’en anglais et pas en français… Aujourd’hui j’écris cinq fois plus en français qu’en anglais.

Emmanuelle Richard, dont parle Loïc Le Meur, est une journaliste française vivant à Los Angeles. Sa manière de résoudre le dilemme est de mélanger les deux langues. Ses notes sont bilingues, à chaque paragraphe en français succède la traduction anglaise, surlignée en bleu pour faciliter la lecture / différenciation.

Jean-Michel Billaut, fondateur de l’Atelier BNP Paris-Bas, évangélisateur du Très Haut Débit, dont le blog est extrêmement intéressant pour tous, étudiants, élus, professionnels en tout genre, retraités curieux, et même Madame Michu si elle veut savoir à quelle sauce elle va être mangée à l’avenir, et bien Monsieur Billaut écrit en français pour ses Gaulois, alors que la terre entière a des choses à apprendre de lui. Si Om Malik lisait le français, il ne raterait pas une note de Monsieur Billaut 🙂

Michel de Guilhermier, serial entrepreneur, Business Angel, fondateur et bientôt ex-PDG du groupe Photoways, tient un blog depuis avril 2004, en français.

Je découvre le Blog
Loic Le Meur m’a fait découvrir les Blogs…
C’est vraiment une révélation. je connaissais les pages perso, mais ça c’est vraiment autre chose, avec un potentiel tout autre. Un vrai media personnel, souple, puissant, fun….
J’ai pas encore saisi sans doute 10% des possibilités, mais je sens qu’on peut en faire des choses !
Ceci étant, c’est pas encore d’une simplicité enfantine de faire ce qu’on veut…J’ai du boulot pour tout comprendre.

En septembre 2006, Michel de Guilhermier est passé à l’anglais, sans complètement perdre le français, il a décidé l’audacieux mélange des deux langues. Il écrit environ deux articles sur trois en anglais :

This Blog in English !
I’ve been thinking about that for a long time now, but I guess it’s now time I internationalize my readership. Consequently, from now on I’ll post in both French & English !

Fidèle lecteur du blog de Michel de Guilhermier, j’ai cru constater :

  • Une baisse significative du nombre de commentaires sur ses notes en français. Érosion de son lectorat francophone?
  • Peu de commentaires issus de purs anglophones. Probablement encore trop tôt pour que les référencements de Google et Technorati aient intégré ses notes anglaises et que le public anglophone les découvre. Mais là se pose l’intéressante question du référencement. Comment Google et Technorati vont-ils classer l’origine linguistique? Anglaise ou française ? Sur la base de chaque note rédigée ou au niveau du blog lui-même? Les lecteurs anglophones ne vont-ils pas être découragés par les notes publiées en français? Et vice-versa?
  • L’anarchie dans les commentaires, où français et anglais se mêlent. Je dois d’ailleurs avouer m’être fait piéger moi-même en postant un commentaire en français sur une note en anglais, alors que j’y suis très attentif généralement.

Conclusion :

L’origine de cette note est liée à l’envie que j’ai de toucher un public international, et mes nombreux amis ou relations non francophones, mais j’hésite beaucoup sur la forme.

Le mélange des deux langues au sein du même blog, bien que plus facile pour l’auteur, ne me semble pas optimal dans l’intérêt des différents lecteurs. J’y vois une source de confusion, de frustration, d’érosion, qui ne peut que nuire aux buts premiers d’un blog.

Il me semble que la solution réside en deux blogs distincts. Loïc Le Meur a souvent, courageusement, posté ses notes simultanément dans les deux langues. C’est beaucoup de travail, ça demande le double de temps, c’est l’idéal pour les lecteurs, mais à moins d’en faire son métier c’est trop contraignant pour l’auteur.

Je me dirige donc vers la création d’un second blog, en anglais, et selon le sujet je posterai en français sur le francophone, ou en anglais sur l’anglophone. Ce n’est pas fait encore… j’ai beaucoup de boulot à l’horizon… donc peu de temps pour bloguer.

Technorati Tags: , , , , , , , ,

Visualiser le développement des pays

Gapminder
Sur le blog de Bruno Giussani je viens de découvrir cette passionnante intervention de Hans Rosling, fondateur de Gapminder, à la dernière conférence TED à Monterey. Il y montre de manière spectaculaire l’importance des données « data » et de leur mode de représentation. Il appuie sa démonstration sur les données concernant le développement des pays, la natalité et l’espérance de vie.

Je vous encourage à prendre les 20 minutes nécessaires. C’est brillant, chargé d’espoir, extrêmement intelligent, et ça changera à jamais votre représentation du monde et de son évolution sur les 40 dernières années.

Technorati Tags: , , , ,

Nouvelle et ancienne économie : vers une intégration réussie ?

Img-Ecommerce
Le groupe M@rsoin a publié, il y a peu, une très intéressante étude nommée « Nouvelle et ancienne économie : vers une intégration réussie ?« .

Résumé :

Ce papier fait un bilan du commerce électronique sur Internet dix ans après son démarrage. On y constate des résultats inattendus qui sont liés aux spécificités de la vente sur le Net : excès d’information, mais difficulté de posséder l’information pertinente, poids de la logistique, ampleur inouïe du catalogue (la « longue traîne »), mais étroitesse de la gamme livrée à des conditions convenables. Les entreprises qui y ont réussi ont mis sur pied un marketing mix et un management de la chaîne logistique originaux qui répondent à ces défis : « effet podium », conseil gratuit, gestion des appariements et de la production collective d’information, spécialisation sur le « discount », maîtrise logistique en partenariat avec les entreprises « brick and mortar », Ces dernières désormais ont aussi appris les leçons du commerce électronique et un phénomène d’hybridation est en train de naître. En rentrant dans le rang, le commerce électronique est en train de transformer profondément la pratique du commerce.

L’article complet en PDF

M@rsoin, est un groupe scientifique qui effectue des recherches en sciences humaines et sociales sur les usages des TIC. Il se compose des laboratoires scientifiques des quatre universités, des deux grandes écoles bretonnes (ENST Bretagne, ENSAI) et de l’IUFM. M@rsoin est soutenu par le Conseil Régional de Bretagne.

En lisant cette étude, j’ai régulièrement repensé aux posts de Michel de Guilhermier, brillant entrepreneur dont je vous recommande la lecture du blog, qui régulièrement nous rappelle que l’e-commerce c’est d’abord du commerce (on l’oublie souvent), qui ne poste pas un message sans y glisser au moins une fois « brick and mortar », qui a pour père spirituel l’Oracle d’Omaha, et qui s’exprime avec foi, passion et simplicité. Et pour couronner le tout, c’est un adepte d’Apple, du Mac et de Jobs. Dernière facette du personnage, lire son article « The Yunus Movie Project !« .

Technorati Tags:

Prospective et futurologie

Futur
La prospective, et la futurologie plus largement, me passionnent.
Je viens de lire trois articles intéressants que je vous recommande :

Ci’Num 2006 sur Internet Actu
A Margaux, les 6 et 7 octobre 2006, 100 participants et 14 experts venus d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Europe, échangeront visions et expériences, et construiront ensemble des “histoires du futur”.

Réunir, sur un cycle de 3 ans, “concepteurs du futur” et “décideurs d’aujourd’hui” pour construire la matrice des “civilisations numériques” : c’est l’objectif ambitieux de Ci’Num, les “Entretiens des civilisations numériques”, à la fois événement, communauté intellectuelle et démarche collaborative.

Ci’Num 2006, Adam Greenfield : “Everyware”, pour un design humaniste des technologies ambiantes
Interview intéressante de Adam Greenfield.

Designer numérique et essayiste Adam Greenfield est l’un des architectes d’information les plus influents et reconnus aux Etats-Unis.

Lunch over IP: A temporary think-tank in Lucerne (en anglais)
Sur son excellent blog, Bruno Giussani annonce l’organisation à Lucerne en Suisse, du 22 au 24 novembre, de la seconde édition de la European Futurists Conference. On peut y lire quelques mots de Georges R. Roos, organisateur de la conférence.

Q : Many people instinctively think of the future as « a little bit more » of today: a bit more computing power, a bit more mobility, a bit more retired people, etc. What does a futurist say to this?

A : This is a dangerous way of looking at the future. Look back 25 years: There were no personal computers, no mobile phones, no HIV/Aids (at least not that we knew). The world was separated in two hostile blocks. There are disruptive changes, and in order to shorten reaction time we need to think also in scenarios – think the unthinkable. Imagine the big potential impact of a pandemic that may reach Europe and catches us unprepared. Life as we know it would stop, people would stop leaving home, etc.

J’aime beaucoup cette réponse de Georges R. Roos. Ma passion pour le sujet vient à peu près du même constat.

« disruptive changes », les points d’inflexion, « Jump to the next curve » m’animent.

Et parce que l’innovation précède le futur, à lire : by Guy Kawasaki: The Art of Innovation

Technorati Tags: , , , ,

TomTom Navigator 6, très bien

TomtomTreo650Tomtom
Venant de poster sur Opera Mini et Google Reader que j’utilise avec bonheur sur mon Tréo 650, je me devais de ne pas oublier Tomtom Navigator.
J’utilise Tomtom Navigator depuis la version 5. De tous les logiciels de navigation par GPS, c’est celui qui m’a toujours semblé le plus abouti et le plus stable. Je ne vais pas me lancer dans une description détaillée du produit, les journalistes le font bien mieux que moi un peu partout sur le Web.

J’aime beaucoup Tomtom Navigator parce que :

  • Il est très fonctionnel
  • Les cartes sont de qualité
  • Le logiciel est complet
  • L’interface très agréable
  • Avec la version 6, sur une carte mémoire SD Card de 1 Go j’ai toute l’Europe de l’ouest détaillée. Pas besoin de jongler avec les cartes pays par pays.
  • Si je me remets à bouger un peu vers l’Europe de l’Est j’aurais juste à m’acheter une SD Card de 2 Go sur laquelle tient l’Europe entière, Ouest + Est.

J’aime les solutions efficaces, j’ai horreur de perdre mon temps et de galérer. Voilà pourquoi je suis un utilisateur de Macintosh, que j’ai un iPod et un Tréo 650. Tomtom Navigator s’inscrit très bien dans mes attentes.

Je n’ai pas encore testé Tomtom Plus, les services qui fournissent des informations en temps réel sur le trafic, la météo, les radars, etc. Je trouve les tarifs d’abonnement un peu élevés et j’aimerais pouvoir tester avant de signer pour un an.

Quelqu’un utilise-t-il Tomtom Plus Services ?
Est-ce efficace sur les bouchons parisiens ?

Technorati Tags: ,

Opera Mini™, mini prix, mais il fait le maximum!

OperalogoHandspringtreo 650

Jusqu’à présent, j’utilisais l’application Web livrée en standard avec le Tréo 650, et qui se nomme « PalmOne Blazer ». Las de ses lenteurs, déconnections et autres « Receiving… » n’aboutissant à rien, je me suis souvenu qu’Opera avait développé un navigateur dédié aux mobiles et PDAs.

J’ai installé il y peu Opera Mini™ sur mon Tréo 650.
Opera Mini™ est un excellent navigateur.

L’interface est très intuitive et extrêmement adaptée à la taille de l’écran. Je le trouve rapide et efficace. Je n’ai encore que peu de recul, mais je suis conquis.

Opera Mini™ tourne sur une liste impressionnante d’appareils (Alcatel, Audiovox, Benq-Siemens, BlackBerry, Dopod, Generic, LG, Motorola, Nokia, O2, Orange, Palm, Panasonic, Pantech, Qtek, Sagem, Samsung, Sanyo, Sharp, Siemens, Sony Ericsson, i-mate, etc) et il est gratuit.

Technorati Tags: ,

Safari : « AJAX m’a tuer »

SafariAjax
Je suis un fidèle utilisateur de Safari, le navigateur internet de Mac OS X.
J’ai toujours préféré son ergonomie, son design, sa rapidité.
Il m’arrive d’utiliser Firefox pour certains rares sites incompatibles avec Safari. D’ailleurs, lesdits sites sont généralement tout autant incompatibles avec Firefox et c’est Opera qui s’en tire alors généralement bien mieux.

Mais voilà qu’AJAX se fait de plus en plus présent. AJAX, ou Asynchronous JavaScript And XML (« XML et Javascript asynchrones »), est un acronyme désignant une méthode informatique de développement d’applications Web. De plus en plus de sites font appel à cette méthode de programmation qui apporte bon nombre d’avantages en matière d’ergonomie, de réactivité, et de fonctionnalité.

AJAX c’est très sympa, mais ça sollicite beaucoup les navigateurs, notamment leurs interpréteurs DOM et JavaScript (dont l’objet XMLHttpRequest a un rôle clé).

Depuis un moment je trouve Safari lent. Plus un site exploite AJAX et plus Safari se traîne. J’utilise désormais Google Reader comme agrégateur de mes flux RSS et c’est là que j’ai pu mesurer la différence avec Firefox (version 2.0 beta). C’est le jour et la nuit. Safari est donc beaucoup plus lent que Firefox sur les sites utilisant AJAX.

David Hyatt, qui fut un développeur de Mozilla, est le développeur principal de Safari. C’est lui qui fit de Safari le premier navigateur à passer le test Acid 2. J’espère que l’excellente équipe qui a développé Safari a conscience de ce problème et compte s’y attaquer. Cette équipe a fait un excellent travail en collaboration avec le moteur de rendu libre KHTML (produit par le projet KDE), faisant de Safari, à l’époque, l’un des navigateurs les plus rapides.

En attendant : Safari 0, Firefox 1

Technorati Tags: , , ,

Don’t Download This Song – Weird Al Yankovic

Un blog qui ne fait que reprendre l’actu ou les infos qui circulent a peu d’intérêt. C’est pourtant ce que je vais faire tout de suite. Je n’ai pas le temps de poster sur ma vision du marché de la musique, mais ça va venir sous peu. En attendant : Enjoy!

Lu sur Ratiatum :

Une chanson à ne pas télécharger à télécharger pour le week-end
Weird Al Yancovic, célèbre auteur et chanteur parodiste américain, sort cette semaine son nouvel album Straight Outta Lynwood. La dernière piste s’appelle Don’t Download This Song, et se moque de la politique de terreur orchestrée par la RIAA à l’encontre des internautes amateurs de musique.

Le site :
Don’t Download This Song

Le clip :

Les paroles :

Don’t Download This Song, by Al Yankovic
Lyrics:

Once in a while maybe you will feel the urge
To break international copyright law
By downloading MP3s from file-sharing sites
Like Morpheus or Grokster or Limewire or KaZaA

But deep in your heart you know the guilt would drive you mad
And the shame would leave a permanent scar
‘Cause you start out stealing songs and then you’re robbing liquor stores
And sellin’ crack and runnin’ over school kids with your car

So don’t download this song
The record store’s where you belong
Go and buy the CD like you know that you should
Oh, don’t download this song

Oh, you don’t wanna mess with the R-I-double-A
They’ll sue you if you burn that CD-R
It doesn’t matter if you’re a grandma or a seven year old girl
They’ll treat you like the evil hard-bitten criminal scum you are

So don’t download this song
Don’t go pirating music all day long
Go and buy the CD like you know that you should
Oh, don’t download this song

Don’t take away money from artists just like me
How else can I afford another solid gold Hum-Vee
And diamond-studded swimming pools
These things don’t grow on trees
So all I ask is, « Everybody, please… »

Don’t donwload this song (Don’t do it, no, no)
Even Lars Ulrich knows it’s wrong (You can just ask him)
Go and buy the CD like you know that you should (You really should)
Oh, don’t download this song

Don’t donwload this song (Oh please, don’t you do it)
Or you might wind up in jail like Tommy Chong (Remember Tommy)
Go and buy the CD (Right now) like you know that you should (Go out and buy it)
Oh, don’t download this song

Don’t download this song (No, no, no, no, no, no)
You’ll burn in hell before too long (and you’ll deserve it)
Go and buy the CD (Just buy it) like you know that you should (You cheap bastard)
Oh, don’t download this song

© Al Yankovic

Google Reader évolue considérablement

Googlereader
En matière de lecteurs de flux RSS ou « agrégateurs« , j’ai longtemps utilisé les fonctions intégrées à Safari. J’avais créé dans la barre de signets un dossier pour chaque groupe de flux, « Infos », « Mac », « Tech », « Veille », « VC’s » etc. puis placé dans chaque dossier les flux eux-mêmes. Safari affiche alors avec chaque nom de dossier le nombre de nouveaux articles, idem pour chaque flux individuel. Ainsi d’un simple coup d’oeil j’étais alerté de l’arrivée de nouveaux articles, et d’un clic les lisais.
Le nombre de flux croissant, et mes besoins de gestion des articles se faisant plus précis, j’ai testé puis adopté Endo le cousin de l’excellent Ecto. Endo est séduisant et s’avère un logiciel prometteur. Je l’utilise au quotidien, mais il ne répond pas à mes besoins en terme de mobilité, pouvoir passer d’une machine à une autre sans perdre le fil des flux lus ou à lire. Endo intègre bien un système de synchronisation nommé « Attention », mais ça passe par l’upload/download automatique d’un fichier de configuration qui garde trace des articles lus. La méthode est archaïque, un peu longue en pratique, et pas multiplateforme.

J’utilisais donc, en parallèle d’Endo, l’agrégateur en ligne Bloglines. De tous ceux que j’avais testés c’est celui qui me semblait le plus adapté à mes besoins.

Il y a quelques jours, j’ai appris que Google Reader venait d’être mis à jour. Je l’avais testé à sa sortie, mais trouvé vraiment trop sommaire. Eh bien la nouvelle version est absolument géniale! Je n’ai pas le temps de refaire le tour de tous les agrégateurs en ligne pour suivre leur évolution, mais une chose est sûre, j’utilise désormais Google Reader avec grand bonheur.

J’ai importé en un clin d’oeil mes flux RSS. J’utilise Google Reader en mode d’affichage « only list updated« , ce qui s’avère bien plus confortable quand on a plus d’une centaine de flux. Mais surtout, merci AJAX, il y a l’option « Scroll tracking : In expanded view, mark items as read when you scroll past them. » qui permet que les articles se cochent automatiquement comme lus au fur et mesure que l’on fait défiler l’affiche pour les lire. Et, cerise sur le gâteau, dès qu’on arrive vers le bas de la page, Google Reader charge automatiquement les articles suivants. On navigue ainsi extrêmement facilement et naturellement dans les articles d’un flux, qu’ils soient non lus, à lire, récents, moyennement récents ou carrément très anciens.

Google Reader bravo! J’ai adopté.
Je regrette juste l’absence d’une recherche intégrée… contextuelle… étonnant non pour Goooooogle?

Et pour couronner le tout, il y a Google Reader pour téléphones mobiles. Je peux donc me tenir informé avec mon Tréo 650 quand je suis en déplacement.

Technorati Tags: , , , , , ,