Prospective et futurologie

Futur
La prospective, et la futurologie plus largement, me passionnent.
Je viens de lire trois articles intéressants que je vous recommande :

Ci’Num 2006 sur Internet Actu
A Margaux, les 6 et 7 octobre 2006, 100 participants et 14 experts venus d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Europe, échangeront visions et expériences, et construiront ensemble des “histoires du futur”.

Réunir, sur un cycle de 3 ans, “concepteurs du futur” et “décideurs d’aujourd’hui” pour construire la matrice des “civilisations numériques” : c’est l’objectif ambitieux de Ci’Num, les “Entretiens des civilisations numériques”, à la fois événement, communauté intellectuelle et démarche collaborative.

Ci’Num 2006, Adam Greenfield : “Everyware”, pour un design humaniste des technologies ambiantes
Interview intéressante de Adam Greenfield.

Designer numérique et essayiste Adam Greenfield est l’un des architectes d’information les plus influents et reconnus aux Etats-Unis.

Lunch over IP: A temporary think-tank in Lucerne (en anglais)
Sur son excellent blog, Bruno Giussani annonce l’organisation à Lucerne en Suisse, du 22 au 24 novembre, de la seconde édition de la European Futurists Conference. On peut y lire quelques mots de Georges R. Roos, organisateur de la conférence.

Q : Many people instinctively think of the future as “a little bit more” of today: a bit more computing power, a bit more mobility, a bit more retired people, etc. What does a futurist say to this?

A : This is a dangerous way of looking at the future. Look back 25 years: There were no personal computers, no mobile phones, no HIV/Aids (at least not that we knew). The world was separated in two hostile blocks. There are disruptive changes, and in order to shorten reaction time we need to think also in scenarios – think the unthinkable. Imagine the big potential impact of a pandemic that may reach Europe and catches us unprepared. Life as we know it would stop, people would stop leaving home, etc.

J’aime beaucoup cette réponse de Georges R. Roos. Ma passion pour le sujet vient à peu près du même constat.

“disruptive changes”, les points d’inflexion, “Jump to the next curve” m’animent.

Et parce que l’innovation précède le futur, à lire : by Guy Kawasaki: The Art of Innovation

Technorati Tags: , , , ,

  • Pingback: podmailing.com - Le Blog

  • http://www.yahoo.fr Bruno KAIMWA

    Dépuis que j’ai commencé à lire des articles et publications sur la futurlogie, mon intérêt sur ce sujet ne cesse de croitre. Je me dis toujours qu’il est utile et surtout important aux Africains de développer cette science. Malheureusement, dans le continent africains, les divinités prennent encore des places de choix et des études scientifiques sont très loins d’être acceptées, véhiculées et vulgarisées dans nos sociètés .
    Si votre site ou vos service maintien des relations particulières avec des personnes intéressées à la futurologie, veillez alors me le communiquer.
    Plein succès dans vos service.

  • mourad

    je veux seulement connaite mieu sur la futurologie…car j’ai un recherche sur elle.
    merci

  • Barnabé Mombula

    J’ose croire, dans le temps qui coule et avec les réalités qu’on rencontre, il est impérieux que le monde savoir puisse se donner la peine de forcer les clous à toutes oreilles afin qu’elles entendent et comprennent que demain et lendemain doivent être préparer dès maintenant.