Pitoyable démagogie de Ségolène Royal sur le Handicap!

Handicap-Logo

« Là, on atteint le summum de l’immoralité politique »
Ségolène Royal

En effet…

Je n’aborde quasi jamais le sujet du handicap, je ne suis pas militant (pas plus qu’en politique), il fait partie de ma vie, mais ma vie n’est pas le handicap.

Je suis de près les élections, passionné par la politique, celle qui construit un pays, l’avenir, la res publica, ou « chose publique », l’organisation publique de la société, « La République » de Platon.

Lors du débat Sarkozy / Royal cette dernière nous a fait une envolée lyrique, un pétage de plombs orchestré, un simulacre digne de ces footballeurs se tordant de douleur sur le gazon, criant au carton rouge, dont on découvre plus tard en vidéo qu’ils sont tombés seuls sans aucune action des joueurs adverses. Le carton rouge a été donné, le coup franc a été sifflé, trop tard.

Je ne reviendrai pas sur les faits, les mots de Ségolène Royal n’ont échappé à personne.

Maintenant la réalité :

Ségolène Royal « n’a pas fait beaucoup » pour les handicapés, accuse Claude Allègre

Au lendemain du débat entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, son ancien ministre de tutelle Claude Allègre s’est montré jeudi « très choqué » de la colère de la candidate socialiste qui « n’a pas fait beaucoup de choses pour les handicapés ».

Interrogé sur RTL, Claude Allègre [ancien ministre de l’Education du gouvernement Jospin] s’est dit « très choqué parce que, hélas! elle n’a pas fait (…) beaucoup de choses pour les handicapés ». Lors de la mise en place du plan Handiscol, préparé par Mme Royal, « il n’y a eu aucune mesure vraiment importante », « ça n’a pas été quelque chose de très efficace », s’est-il souvenu.

« Celui qui a fait le plus pour les handicapés, c’est Luc Ferry« , ancien ministre de Jean-Pierre Raffarin, a estimé l’ancien ministre de l’Education nationale. « Je ne suis pas pour autant pour la droite, mais je pense que la vérité doit être dite en politique. »

« Je suis un peu outré de ça parce que ce qui a été dit, c’est des mensonges« , a-t-il encore dit.

L’ancien ministre, qui avait annoncé avant le premier tour qu’il ne voterait par pour Ségolène Royal, a répété cette position pour le second tour. « Je ne voterai pas pour Ségolène Royal », a-t-il dit, sans prendre pour autant parti en faveur de Nicolas Sarkozy. AP

Dans La revue de presse du handicap on peut lire ce Témoignage:Handiscol – Education Nationale…

Et pour conclure, la contestation de Jean-Pierre Raffarin :

Accueil d’enfants handicapés : Raffarin conteste les propos de Mme Royal

L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a contesté jeudi les propos tenus mercredi soir par Ségolène Royal sur le dossier des enfants handicapés, soulignant notamment que le plan Handiscol n’avait pas été « remis en cause » comme l’affirmait la candidate PS.

« Mme Royal a expliqué que mon gouvernement avait remis en cause le plan Handiscol qu’elle avait mis en oeuvre et que cela avait nui à l’accueil des enfants handicapés en milieu scolaire. Je tiens à rétablir la vérité », déclare M. Raffarin dans un communiqué.

« Tout d’abord, il est important de rappeler que les moyens dévolus à ce plan ont été maintenus. Seulement les emplois jeunes consacrés aux enfants handicapés ont été transformés en auxiliaires de vie scolaire et donc pérennisés. Par ailleurs, nous avons conservé la cellule d’appel +handiscol+ pour répondre aux questions des familles », poursuit l’ancien Premier ministre.

Il s’est dit « fier d’avoir été le Premier ministre qui a fait voter la loi du 11 février 2005 qui pose le principe d’une scolarisation en milieu scolaire au plus près du domicile ».

Selon le sénateur UMP, à la rentrée 2006, grâce à cette loi, « environ 12.000 postes d’enseignants » et « 8.000 auxiliaires de vie scolaire » ont été consacrés à l’accueil des enfants handicapés.

« Le nombre d’élèves handicapés accueillis a pratiquement doublé entre 2002 et 2007: de 89.000, on est passé à 160.000. Aujourd’hui, 20.000 élèves handicapés bénéficient d’un accompagnement individualisé contre seulement 4.000 en 2003″, rappelle M. Raffarin.

Un vif accrochage a opposé mercredi Mme Royal à M. Sarkozy sur ce dossier lors du face-à-face avant le second tour.
-AFP

Je crois en l’éducation, c’est pour moi l’outil d’intégration par excellence. Durant ces 20 dernières années, j’ai participé à un certain nombre de travaux, de tables rondes, d’associations, de comités, répondant quasi toujours à l’appel quand on souhaitait que j’apporte mon éclairage, mon expérience, mes visions. J’ai rencontré des élus, des responsables d’associations, des chefs d’entreprises, des journalistes, et j’ai toujours expliqué que bon nombre des problèmes de société pouvaient se résoudre par l’éducation. Ça demande juste une génération.

Il est bien dommage qu’il n’y ait que les gourous du marketing pour avoir compris cela, comme Pepsi qui aux États-Unis a gagné la guerre contre Coca avec sa « Génération Pepsi ».

Le jour où les enfants handicapés seront tous scolarisés dans les mêmes écoles que leurs petits camarades, tous apprendront à vivre ensemble, et alors les futurs architectes intégreront plus naturellement l’accessibilité dans leurs plans qu’en lisant des décrets, les futurs commerçants proscriront les marches à l’entrée de leurs boutiques, les futurs DRH ne seront plus aprioristes, et enfin les personnes touchées par le handicap n’auront plus de confortables excuses pour vivre oisives (parce que des gros gros feignants il y a en a beaucoup chez les handics… et ils n’ont pas beaucoup de difficultés à se cacher derrière le prétexte du handicap)

ACTION!

Technorati Tags: , ,