iPhone Orange et premier couac (coté Orange)

Logo Orange

Mercredi 28 novembre j’avais la chance d’être parmi les premiers à être invité à entrer dès l’ouverture à 18:30 du magasin Orange des Champs Élysées. Charmante hôtesse me prenant en main, m’expliquant tout ce que je savais déjà, moi lui expliquant le reste, verres de Champagne, sortie discrète par la porte de service pour éviter la foule (et les premiers vols à la tire…. 🙁 ), retour à la maison, activation, tout parfait sans le moindre souci, et même la messagerie visuelle activée à peine deux heures après (annoncée initialement pour janvier 2008).

Depuis mercredi, le bonheur, la pure mobilité, enfin Le Web Mobile, EDGE, forfait data illimité, et le sentiment (confirmé) que ça y est, on y est enfin, l’Internet Mobile est là, il existe, et il est vraiment abordable (2 fois 2 heures + internet illimité = 45€).

Très vite l’usage s’installe, le mail entre deux rendez-vous, Google Maps pour visualiser une adresse, un twitt par ci, une recherche rapide sur Google, un twitt par là, un business plan à relire d’urgence envoyé par mail en .doc de 1,8 Mo en pièce jointe et l’iPhone qui le télécharge et l’affiche si bien, quelques notes rapides sur un Google Doc partagé, 30 secondes sur l’extrêmement bien conçue interface iPhone de Facebook pour valider ma participation à un événement, et puis encore et encore mes mails, et surtout taper et envoyer un mail en quelques secondes bleuffantes.

48 heures après, mon organisation à vraiment changé, je travaille déjà différemment, je ne trimballe plus mon PowerBook 12″ que j’aime tant mais qui ne peut rivaliser en terme d’encombrement ET de connectivité, et oui, le PowerBook il coure après du WiFi, et le WiFi il faut le trouver… Mon PowerBook ne sort plus que quand j’ai besoin de présenter des slides avec Keynote (ou PowerPoint), ou en cas de vraiment grosse session de travail impliquant une prise massive de notes.

Seulement voilà, alors que je suis déjà complètement converti à ce nouvel outil extraordinaire, ce matin, coincé dans les bouchons, besoin de vérifier une adresse et de regarder mes mails, deux clics délicats du bout de la pulpe de l’index et là, le drame 🙂 Plus de connexion EDGE, c’est fini, envolée, disparue, dérobée ? Dérobée!

Extinction, rallumage, extinction, rallumage, et instant de clairvoyance…. ORANGE! O R A N G E !!

Oreillette, composition du 700, explication, explication retour. C’est parfaitement « normal ». « Votre forfait Orange commençant au 6 de chaque mois, vous bénéficiiez d’un forfait iPhone de transition depuis le 28 novembre, nous sommes le 5 décembre, le forfait de transition prend fin pour laisser place à votre nouveau forfait iPhone qui prend effet le 6 décembre, c’est normal.« 

Je vous passe les détails de l’échange (courtois, elle n’y peut rien la pauvre fille à l’autre bout), mais voilà, Orange a besoin de 24 heures pour faire la transition d’un forfait à un autre, 24 heures sans EDGE, sans internet, sans prévenir, impossible de basculer intelligemment de l’un à l’autre en 1 seconde à minuit, non, « impossible » !!!!

« Impossible » est bel et bien un mot très français, et il faut vraiment qu’on arrive à s’en débarrasser parce que presque partout où je voyage j’entends plutôt « ça devrait être possible, on va s’en occuper », même quand en Californie on demande un verre d’eau « without ice »… ou « how can we stop this f…..g air conditioning it’s bloody freezing in my room?! » 🙂

  • Allez c’est pas grave l’important dans l’histoire c’est l’iphone ;-D
    Ou le « Je telephone de pomme »

  • Estime toi heureux d’avoir pu continuer à téléphoner ;o)