Feelchic / Sac De Luxe (la suite)

Après avoir été contacté par l’équipe de FeelChic, j’ai fait une mise-à-jour de mon précédent post : Feelchic / Sac De Luxe : des méthodes douteuses

A bon entendeur

Technorati Tags: , , ,

Feelchic / Sac De Luxe : des méthodes douteuses

On assiste à un SPAM des blogs en bonne et due forme de la part de l’équipe FeelChic. À ce SPAM organisé s’ajoutent des méthodes très contestables comme l’achat de mots clés Google AdWords du nom de leur concurrent SacDeLuxe, mais aussi la création d’un blog au titre ambigu “Sac de luxe : Le blog Feelchic”… et où l’on retrouve des catégories “Sac De Luxe” et “SacDeLuxe” pour créer la confusion et essayer de drainer du trafic.

>Catégories
> * feelchic
> * sac a louer
> * sac de luxe
> * sac de mode
> * sacdeluxe
> * video

C’est pas clean tout ça, voilà de drôles de méthodes de faire du business. FeelChic devrait se concentrer sur son service et ses clients, plutôt que chercher à nuire à ses concurrents par des méthodes douteuses. Les client(e)s jugeront…

Mise à jour du 18/05/07 :
Faisant suite à ce post, j’ai été contacté par l’équipe de FeelChic il y a quelques jours. Nous avons discuté poliment et je leur ai donc expliqué l’origine de mon coup de gueule :

  1. Je publie il y a quelques semaines un post sur mon blog pour faire la promotion du site d’une amie, “ SacDeLuxe”, un service de location de sacs à main de luxe.
  2. Arrivent quelques faux commentaires… (j’ai les IP), classique, mais je ne censure pas.
  3. Arrive un trackback pointant vers le blog de FeelChic (concurrent ayant ouvert après SacDeLuxe).
  4. Je regarde le lien et je tombe sur un blog nommé “Sac de luxe : Le blog Feelchic”. Un peu fort de nommer son blog “Sac de luxe” du nom de son concurrent.
  5. Je cherche sur leur blog le lien pointant vers mon blog qui serait à l’origine du trackback reçu, et là rien… aucune référence… c’est donc un faux trackback.
  6. En regardant leur blog intitulé “Sac de luxe”, je vois dans les catégories d’articles “sac de luxe” et “sacdeluxe”. Nous sommes manifestement devant un blog construit spécialement pour détourner le référencement de son concurrent SacDeLuxe.
  7. Je n’aime pas ces méthodes douteuses, je m’indigne et je rédige donc ce post.

S’en est suivi une longue discussion avec l’équipe de FeelChic. concernant l’achat de mots clés Google AdWords et je reconnais qu’en parlant de ce problème je me suis mêlé d’une affaire qui regarde SacDeLuxe et FeelChic et qui ne me concerne pas. Mon coup de gueule venait de l’exploitation de mon blog et de son ranking a travers un faux trackback et quelques faux commentaires, je devais rester sur le terrain qui me concerne.

Lors de nos échanges l’équipe de FeelChic m’a expliqué ne pas savoir ce qu’est un trackback (personne ne leur en voudra. Des candidats pour expliquer simplement ce qu’est un trackback?) et travailler avec un référenceur en charge de leur référencement et du blog. Je leur ai fait part de mon point de vue sur l’usage de “sacdeluxe” comme catégorie, mais aussi de “sac de luxe” y compris comme titre de blog, qui plus est “sac” au singulier alors qu’au minimum un pluriel eût été de rigueur pour être cohérents.

Faisant suite à notre conversation, FeelChic a laissé ici-même un commentaire constructif et a retiré de son blog la catégorie “sacdeluxe”. Ils ont également ajouté une vraie référence à mon article, avec un lien valide, justifiant ainsi un nouveau trackback bien en règle celui-là. Je salue ces initiatives qui vont dans le bon sens.

Maintenant, à titre personnel, il reste quelques points qui ne me semblent pas très corrects :

L’emploi de “Sac de luxe” dans le titre de leur blog. A partir du moment où un concurrent, qui plus est antérieur à eux, porte le nom “Sac De Luxe”, il me semble non seulement ambigu d’appeler ainsi son blog d’entreprise (véritable outil de communication, de promotion et de relation clients), mais c’est en plus risqué en terme d’image et de clarté du message.

L’emploi du singulier au mot “sac”. Manifestement FeelChic ne loue pas un seul sac, mais des sacs. L’emploi du singulier est donc déjà une faute, mais surtout l’évidence de leur volonté de cultiver l’ambiguïté avec le nom de leur concurrent “Sac De Luxe”, et drainer par la même occasion une partie des requêtes “Sac De Luxe” des moteurs de recherche. De plus, quelqu’un recherchant un service de location ou de vente de sacs de luxe, va taper “sacs de luxe” dans Google, rarement “sac de luxe”.

La catégorie “sac de luxe”. Quelle est la pertinence de cette catégorie ? Tous les sacs sur leur site sont des sacs de luxe. Vont-ils appliquer cette catégorie à tous les articles ? Quels types d’articles se verront catégoriser “sac de luxe” ?

On ne m’ôtera donc pas de l’esprit, en l’état actuel des choses, qu’il y a un manque de bonne foi de la part de l’équipe de FeelChic qui joue sur l’ambiguïté, et se retranche derrière les conseils théoriques de leur cabinet en propriété intellectuelle, pour justifier de l’usage de “sacdeluxe” dans leur Google AdWords.

Me revoilà à parler du différend entre FeelChic et SacDeLuxe autour de l’usage des Google AdWords, tant pis, vu le temps que j’ai consacré à écouter les doléances de FeelChic et leur demande que je corrige mon post “préjudiciable et diffamatoire”, je vais ajouter quelques précisions d’ordre chronologique :

  1. FeelChic ajoute à ses Google AdWords le mot clé “sacdeluxe”.
  2. SacDeLuxe signifie par mail à son concurrent de retirer “SacDeLuxe” de leur Google AdWords, SacDeLuxe étant une marque déposée.
  3. FeelChic répond que selon ses juristes, SacDeLuxe ne peut s’approprier les mots “sac”, “de”, et “luxe”, sous quelque forme que ce soit, étant donné qu’il s’agit de termes génériques.
  4. SacDeLuxe ne répond pas avant d’avoir consulté un cabinet spécialisé, et ajoute “feel chic” (noter l’espace) à son Google AdWords étant donné qu’il s’agit de termes génériques et qu’elle a pris soin de bien mettre un espace.
  5. FeelChic signifie alors à SacDeLuxe de retirer les mots clés “feel chic” de son Google AdWords.

Il y en a donc un qui commence à attaquer sur le terrain des mots clés en s’attribuant “sacdeluxe” (sans espaces) arguant qu’il a libre usage de ces termes génériques sous quelque forme que ce soit, et l’autre qui essaie de se défendre avec les mêmes armes que sont les termes génériques en prenant toutefois soin de les séparer par un espace “feel chic” afin de ne pas exploiter le nom “ FeelChic” de son nouveau concurrent.

En fait, le fond de tout ça, c’est que face à un concurrent (antérieur) nommé “Sac De Luxe”, FeelChic a décidé de se retrancher derrière le supposé avis de son cabinet de conseil en propriété intellectuelle — qui n’est qu’un avis et représente nullement une quelconque législation ou décision de justice, pas plus qu’il est interdit de nommer une société “Sac De Luxe” — pour créer la confusion chez les consommateur(trice)s (et les moteurs de recherche) en “exploitant” au maximum les mots “sac de luxe”.
De cet avis donné par un cabinet, FeelChic a jugé être dans son droit d’utiliser “sac de luxe” à toutes les sauces, mais c’est une décision qui leur appartient et qui ne me semble pas du tout fairplay.

Conclusion :
J’ai passé beaucoup trop de temps à ces conneries, et je pense qu’il y a d’autres manières de faire du business, de mettre en valeur ses services et produits, de faire connaître sa marque, de communiquer, d’être référencé de manière optimale, et de construire une large base de clients fidèles et satisfaits qui s’avéreront de bien plus efficaces ambassadeur(rice)s que ces méthodes douteuses.

Alors si je puis réitérer mes conseils, publiquement cette fois, signez donc un pacte de non agression et d’éthique concurrentielle, plutôt que, quelques semaines seulement après vos ouvertures respectives, de se poser la question de comment nuire à l’autre “légalement”.

A bon entendeur

Feelchic
A l’origine de mon coup de gueule.

Feelchic 2
Après suppression de la catégorie “sacdeluxe”

Technorati Tags: , , ,

Nouvelle et ancienne économie : vers une intégration réussie ?

Img-Ecommerce
Le groupe M@rsoin a publié, il y a peu, une très intéressante étude nommée « Nouvelle et ancienne économie : vers une intégration réussie ?« .

Résumé :

Ce papier fait un bilan du commerce électronique sur Internet dix ans après son démarrage. On y constate des résultats inattendus qui sont liés aux spécificités de la vente sur le Net : excès d’information, mais difficulté de posséder l’information pertinente, poids de la logistique, ampleur inouïe du catalogue (la « longue traîne »), mais étroitesse de la gamme livrée à des conditions convenables. Les entreprises qui y ont réussi ont mis sur pied un marketing mix et un management de la chaîne logistique originaux qui répondent à ces défis : « effet podium », conseil gratuit, gestion des appariements et de la production collective d’information, spécialisation sur le « discount », maîtrise logistique en partenariat avec les entreprises « brick and mortar », Ces dernières désormais ont aussi appris les leçons du commerce électronique et un phénomène d’hybridation est en train de naître. En rentrant dans le rang, le commerce électronique est en train de transformer profondément la pratique du commerce.

L’article complet en PDF

M@rsoin, est un groupe scientifique qui effectue des recherches en sciences humaines et sociales sur les usages des TIC. Il se compose des laboratoires scientifiques des quatre universités, des deux grandes écoles bretonnes (ENST Bretagne, ENSAI) et de l’IUFM. M@rsoin est soutenu par le Conseil Régional de Bretagne.

En lisant cette étude, j’ai régulièrement repensé aux posts de Michel de Guilhermier, brillant entrepreneur dont je vous recommande la lecture du blog, qui régulièrement nous rappelle que l’e-commerce c’est d’abord du commerce (on l’oublie souvent), qui ne poste pas un message sans y glisser au moins une fois « brick and mortar », qui a pour père spirituel l’Oracle d’Omaha, et qui s’exprime avec foi, passion et simplicité. Et pour couronner le tout, c’est un adepte d’Apple, du Mac et de Jobs. Dernière facette du personnage, lire son article « The Yunus Movie Project !« .

Technorati Tags: