Pas de Bulle 2.0 mais des signes d’échauffement

En l’espace de quelques heures je suis tombé sur ces lectures, entre autres, et ça résonne (tout comme ça raisonne…) dans ma tête, j’ai des flashbacks de 99, 2000, des discours me reviennent en boucle, et je me dis que, même s’il n’y a pas de bulle 2.0, il y a vraiment des signes d’échauffement. Toutefois, je suis serein et je ne crois pas à une Bulle 2.0. Je suis en contact avec suffisamment d’entrepreneurs, d’investisseurs et de brokers pour dire que, si certains dérapent, ça reste très anecdotique et l’ensemble des acteurs travaillent avec intelligence, forts de leur l’expérience.

Hausse de 41% au premier semestre de la publicité sur Internet”, “AOL se renforce dans le ciblage publicitaire”, “Cette acquisition confirme la réorientation depuis un an de AOL vers un modèle gratuit financé par la publicité.

Reste que, pour l’instant, les efforts menés n’ont que peu d’effet sur les parts de marché. Yahoo et MSN sont aujourd’hui très pertinents mais ils se placent toujours dans la logique de suiveurs. Tant qu’un internaute est satisfait de Google, quel est l’intérêt pour lui de changer ?”, “Google est aujourd’hui devenu une marque générique.”, “Le seul moyen de la combattre est de communiquer et de multiplier la publicité en prime-time TV. Live l’utilise avec succès aux Etats-Unis” (David Degrelle, P-DG de l’agence 1ère Position, cité par le Journal Du Net s’exprimant sur la logique de suiveurs de Yahoo et MSN dominés par Google).

Nous allons investir la majeure partie des fonds levés en achat média”, “Pour cela, nous prévoyons notamment d’investir 4 millions d’euros en 2008, et 70 % de cette somme sera dépensée sur Internet.” Fabrice Rosset, Président du directoire d’Adomos. “Spécialiste de l’investissement immobilier sur Internet, Adomos a levé 6 millions d’euros via l’introduction en Bourse de sa filiale Acheter-Louer.fr. Objectif : accroître l’audience du site.”

(via le Journal Du Net)

Ce dernier exemple est le plus significatif, 6 M€ levés, 4M€ brûlés en 2008…. après 2 M€ en 2007 ?

Votre avis ?

Technorati Tags: , , , ,

SUN UltraSparc T2 : C’est beau

Ultra-Sparc-T2

Pour un type comme moi qui a trituré les 8080 (puis Z80) et 6800 (puis 6502) dès son plus jeune âge (1978-1979), puis vu sortir les premiers processeurs RISC, et défriché les premiers PowerPC (601) sur Macintosh lors de l’abandon de la famille 68000, la sortie du SUN UltraSparc T2 ne peut pas me laisser indifférant, surtout après la mauvaise passe dont SUN est en train de se tirer.

J’en profite aussi pour saluer la grande intelligence de cette équipe de SUN qui, non seulement a redressé cette société emblématique, mais l’a réinventée avec une approche résolument novatrice et en phase avec le présent et l’avenir.

Bref, je suis ému, mais je ne vais pas en faire tout un pâté indigeste. Lisez juste le petit article de Jérôme Bouteiller “UltraSparc T2: Sun dévoile son nouveau microprocesseur révolutionnaire” sur NetEco.

Technorati Tags: ,

Pomcast interview Steve “Woz” Wozniak

Pomcast400

C’est la série des interviews… cette fois c’est Pomcast qui interview Steve “Woz” Wozniak!!

Très bonne interview. Steve y commente l‘interview conjointe de Steve Jobs et Bill Gates, mais surtout revient sur son parcours, l’université, l’Apple II, les ingénieurs mythiques d’Apple, l’US Festival, son BASIC mis au placard au profit de celui de Bill Gates, la disparition du “computer” de “Apple Computer”, etc. On y apprend que Mike Markkula était un bon “technical” 🙂

Beaucoup d’émotion pour un vieux de la vieille comme moi, mais très instructive pour les moins initiés. Bravo Pomcast 🙂

Technorati Tags: , , , , , , , , ,

Les rapports Steve Jobs / Bill Gates

via Rodrigo Sepúlveda Schulz, excellente vidéo centrée sur les rapports Steve Jobs / Bill Gates, où on entrevoit aussi Fred Gibbons (Fondateur de Software Publishing Corporation) et Mitch Kapor (Fondateur de Lotus) :

Mise à jour : Cette vidéo est en fait “The Prologue: Gates & Jobs at D5” diffusée lors de la conférence “D: All Things Digital conference” et disponible sur le site du Wall Street Journal.

Technorati Tags: , , , , , ,

Sébastien Pissavy : « Durée de vie de l’information, et transmission »

A lire : Une note intéressante de Sébastien Pissavy intitulée « Durée de vie de l’information, et transmission« . Je partage son analyse.

Il y a des solutions à mettre en place, un outil, une plate-forme, qui s’interface avec les sites et logiciels de blog pour alimenter un système d’archivage organisé de nos écrits, pour qu’il reste une trace, si un jour ce qu’on écrit peut servir à quelqu’un… descendants, chercheurs, sociologues, historiens en 2140 🙂

Technorati Tags:

Visualiser le développement des pays

Gapminder
Sur le blog de Bruno Giussani je viens de découvrir cette passionnante intervention de Hans Rosling, fondateur de Gapminder, à la dernière conférence TED à Monterey. Il y montre de manière spectaculaire l’importance des données « data » et de leur mode de représentation. Il appuie sa démonstration sur les données concernant le développement des pays, la natalité et l’espérance de vie.

Je vous encourage à prendre les 20 minutes nécessaires. C’est brillant, chargé d’espoir, extrêmement intelligent, et ça changera à jamais votre représentation du monde et de son évolution sur les 40 dernières années.

Technorati Tags: , , , ,

Tous Comptes Faits

Argent

J’ai depuis très longtemps géré mon budget personnel à l’aide de logiciels.
Ce fut d’abord, il y a longtemps, sur mon Apple II, le logiciel VisiCalc de Dan Bricklin, l’ancêtre des tableurs. Puis ce fut MultiPlan, le premier tableur de Microsoft, très largement inspiré de VisiCalc… toujours sur mon Apple II, avant de passer à l’excellent Budget Familial, logiciel dédié à la gestion personnelle, édité par Version Soft. Utilisateur comblé de Budget Familial sur Apple II (devenu un Apple II GS entre temps), j’y suis resté fidèle très longtemps bien que très tôt le Macintosh ait rejoint mon Apple II sur le bureau.

Pour faire un peu d’histoire, Microsoft porta MultiPlan sur Macintosh, en 84, en faisant ainsi le premier logiciel Microsoft disposant d’une interface graphique. En 1985 Microsoft sortit Excel sur Macintosh, successeur de MultiPlan repensé pour exploiter la richesse d’une interface graphique et non plus texte (les utilisateurs de PC durent attendre 1987 pour voir Excel débarquer sur le jeune Windows).

En 1995, j’ai, non sans émotion, abandonné Budget Familial et l’Apple II GS, poussés dans leurs derniers retranchements. Je suis passé à Self Budget de Joël Bernard, édité par Compose Tel, un excellent logiciel qui tournait sur le Macintosh. Quand Compose Tel a fermé boutique Self Budget a semble-t-il été racheté par Ciel, l’éditeur de logiciels de compta, et devint Ciel Budget. Je suis donc passé à Ciel Budget et l’ai utilisé jusqu’en 2000… 2000 et pas après, car Ciel Budget n’a jamais été suivi par l’éditeur et n’a pas franchi le cap du nouveau millénaire et de son légendaire bug.

2000 fut une année très chargée pour moi. Cryo Networks, société dont j’étais le directeur de production, se développait très rapidement, nous travaillions à l’introduction en bourse, l’équipe est passée de 15 à plus de 100 personnes. A cette époque, je n’avais pas une minute pour gérer la moindre question perso. Avec la démission de Self Budget, j’ai arrêté de suivre mon budget perso. Fin 2002, quand j’ai retrouvé une vie privée, j’ai repris en main mes comptes sous Excel, retour au tableur comme au bon vieux temps. Aujourd’hui encore je bricole avec mes petits tableaux, et vendredi j’ai craqué, j’ai décidé de reprendre un logiciel ad-hoc.

Après une petite étude des solutions existantes sur Mac, et la lecture de nombreux forums, mon choix s’est arrêté sur le logiciel « Tous Comptes Faits » d’Innomatix, « TCF » pour les intimes :

  • La majorité des témoignages donnaient TCF en tête.
  • Ciel Comptes Personnels n’a pas de version démo téléchargeable, et la fiche produit n’est visible que sous Internet Explorer PC…
  • Les autres logiciels semblent bien moins aboutis et moins stables.

Je voulais tester avant d’acheter et j’ai donc téléchargé la version démo de Tous Comptes Faits. J’installe, je lance, et là, surprise : « Vous avez dépassé la période d’évaluation et devez commander une licence« . Je réalise alors qu’une version démo était préinstallée sur le Mac et que j’avais du la lancer une fois il y a longtemps. De nature optimiste, je me dis qu’il y a forcément possibilité de réinitialiser la démo. Non, ce n’est pas prévu! Je supprime alors les fichiers de préférences et toute trace du logiciel, mais ça n’y change rien, les sagouins d’Innomatix doivent utiliser un fichier caché quelque part! Quel intérêt de ne pas permettre la réinitialisation d’une démo??!!

Je me calme mais fais l’enfant gâté. Je veux un logiciel de gestion personnelle, marre d’Excel, je veux un rapprochement automatique en-ligne des écritures. Je retourne sur le site d’Innomatix et je trouve, bien visible, un « ACHETEZ MAINTENANT. Paiement sécurisé. »

Ô joie. Ô Internet. Proposeraient-ils l’achat dématérialisé, le téléchargement du logiciel? Ô bonheur de l’achat impulsif. J’amorce la procédure d’achat avec méfiance, attention et espoir, quand surgit un :

Frais de port et d’emballage :
Les frais de port et d’emballage sont de 7€ pour la France et de 16€ pour les dom-tom ou l’étranger. Vous pouvez choisir aussi de télécharger les logiciels et recevoir les numéros de licence par mail.

Je saute de joie, je bénis la dématérialisation, Ô joies de l’achat impulsif, j’achète, je paie sur le champ, je suis heureux, nous sommes vendredi soir, je vais avoir là tout de suite maintenant mon logiciel.

COMMANDE TRANSMISE
Votre commande a été transmise au service commercial de Innomatix.
Elle sera traitée dans les meilleurs délais, aux heures d’ouverture de la société, soit du lundi au vendredi, de 9h à 18h.
Votre numéro de commande est : xxyyzz
Merci de rappeler cette référence dans toute correspondance relative à votre commande.
Innomatix vous remercie de l’intérêt que vous portez à ses produits.
Le service commercial.

???? !!!! ???? !!!!
AH LES CONS !!!!!
Je rêve!! Leur gestion des achats dématérialisés est manuelle…!!!
Je vais les fumer!!!!!
Ô joies de l’achat impulsif…

La naissance du Macintosh

Mac 128

En surfant, je suis tombé sur un très bon article de Philippe Gloagen intitulé « La naissance du Macintosh« . Je vous invite donc à le lire.

J’ai vécu ces années-là de près et j’en garde un souvenir ému. Mon parcours n’aurait certainement pas été le même sans ma rencontre avec Lisa puis le Macintosh 128. J’ai eu la chance d’avoir un accès illimité à ces machines dès leur sortie. Il n’y a pas de mots pour faire comprendre, aujourd’hui, ce que fut le choc de leur découverte, la philosophie qui était à l’origine de leur création et qui baignait les heureux premiers utilisateurs, le profond sentiment que ceci changerait le monde. Pour info, le premier Macintosh, en 1984, disposait déjà d’une connexion pour créer un réseau local et partager des imprimantes : le port LocalTalk.

Un peu plus tard, la sortie de la LaserWriter, en 1985, fut un événement. C’était l’une des premières imprimantes à utiliser le langage PostScript, d’une toute jeune société nommée Adobe. Le couple Macintosh + LaserWriter créa la PAO et aida PostScript à s’imposer comme LE langage de description de pages et gagner l’univers de la publication, puis de l’imprimerie.

Apple Knowledge Navigator

Pour rebondir sur mon vieil article « Knowledge Navigator« , voici la vidéo sur YouTube : Knowledge Navigator

Issu des laboratoires d’Apple, le Knowledge Navigator est un concept dont on a entendu parler dès 1987, mais dont les travaux sont bien antérieurs. Ce dialogue entre l’homme et la machine, presque intime, voire dérangeant, n’est pas pour aujourd’hui, mais le reste y est, ou presque.

Article WikiPedia : Knowledge Navigator
Très bon article de Jon Udell : Apple’s Knowledge Navigator revisited