Une nouvelle ère du « mythe du garage », une ère de tous les possibles !!

HT Grage.jpg Apple Garage.jpg

HP (Hewlet Packard), puis Apple, sont les deux « mythes du garage » les plus connus.

Du grand public, le garage d’HP est peut-être un peu moins connu, avec l’image idéalisée des deux Steve créant Apple dans le garage des parents de Jobs.

Mais le garage historique reste bien celui de Bill Hewlett et Dave Packard où est né HP, que beaucoup considèrent aussi comme le lieu de naissance de la Silicon Valley.

Aujourd’hui une nouvelle ère du garage est née. Comme les précédentes, elle est née de l’évolution des technologies, de ces évolutions qui ouvrent sur une page blanche, une page qui ne coûte rien et sur laquelle on peut tout écrire et tout dessiner.

Cette nouvelle ère du garage prend racine dans le Web, le Web 2008, celui des outils et langages Open Source, celui de la chute des coûts d’hébergement, de bande passante, de processing, mais, élément essentiel, elle prend racine dans la dématérialisation complète de la chaîne technique et la scalability (extensibilité??) accessible à tous.

Quand on a 10 ans, on ne peut pas payer l’hébergement de serveurs Web, de bases de données, les licences logicielles Microsoft, Oracle et autres. À dix ans on a juste 10 doigts, 10 balles par mois, et 10 heures de libres par jour.

Google, avec Google App Engine vient de poser l’une des dernières briques requises à l’émergence de cette nouvelle ère du garage.

Désormais, à 10 ans, avec 10 doigts, 10 balles par mois, et 10 heures de libres par jour, on peut tout inventer, on peut venir chatouiller les grands, on peut construire les usages de demain que les grands sont bien souvent incapables d’imaginer.

Les usages de demain, seront construits par des mômes qui aujourd’hui ont 10 ans et qui auront déjà tracé leur trajectoire dans bien moins de 10 ans.

Cette ère du garage prend également forme sur mobile, et plus spécifiquement sur iPhone. John Carmack, fondateur d’ID Software (Wolfenstein 3D, Doom, Quake etc.) s’exprimant sur la plate-forme iPhone a dit « un simple duo, formé d’un bon développeur et d’un bon graphiste, peut se faire deux millions de dollars grâce à une idée inédite« . Et il sait de quoi il parle John Carmack, dont ID Software fut fondé par une poignée de jeunes gars et fit fortune en vendant ses titres en shareware loin du modèle « retail » en vigueur.

Oui, nous y voilà à nouveau, 20 et 30 ans après, une nouvelle ère du garage est née, touchant l’univers du Web et aussi celui du Mobile (iPhone en tête, Google Androîd a suivre).

Mon parcours d’entrepreneur est né là, il y a 30 ans, quand à 10 ans on réalise qu’on est libre, LIBRE, qu’on peut seul ou avec un copain ou deux développer quelque chose en quelques jours ou semaines, à un coût nul, qui représente une vraie valeur pour les autres, que ce soit un jeu, ou un logiciel de compta que le revendeur Apple du coin commercialisera auprès de ses clients en ayant fait rédiger la documentation par sa fille aînée.

Nous allons (re)vivre une époque formidable.

Jeunes gens debout! Croyez en vous, n’écoutez pas vos aînés sclérosés, libérez vos rêves, autorisez-vous à créer, partagez, soyez tenaces, réinventez tout, c’est votre tour, et vous pouvez compter sur nous, entrepreneurs que nous fument et sommes pour vous renvoyer l’ascenseur.

A vous!

La Brute : Oserez-vous affronter LvP ?

screenshot6.jpeg

Ayant fait une partie de ma carrière dans le jeu vidéo, je ne pouvais pas ne pas signaler ce petit jeu viral vraiment sympathique et bien fichu.

On y retrouve tous les bons ingrédients ; facile a comprendre, accès immédiat, progression équilibrée, rewarding, challenging, addictive, et fun…

Qui vient se battre ?!! : http://lvp.labrute.fr/

Virus : Jeremie Berrebi

INT13 propose une preview de CrazyKart 2 sur iPhone

Preview de CrazyKart 2 sur iPhone, un jeu développé par une jeune startup française, INT13.

Je les ai rencontrés il y a peu de temps, belle équipe la tête sur les épaules, avec une approche en terme de coding qui me rappelle les débuts du jeu vidéo, à l’époque où la mémoire était comptée et les cycles CPU précieux. Ils font du très beau boulot et nous préparent de bien belles choses.

Avec les téléphones, smatphones et autres PDA & Co, et l’explosion du « casual gaming », on retrouve l’époque bénie et hautement créative où on pouvait développer des jeux fantastiques à deux dans un « garage ». L’époque du « garage » est de retour, pour le plus grand bonheur des développeurs et des joueurs.

INT13, à suivre…

« Citizen Game » de Nicolas Gaume

Citizen Game

Dans ma longue tradition de reprendre un de mes commentaires laissés sur un blog…
Réagissant au post « Voici le commentaire le plus ridicule que j’ai jamais lu ! » de Jeremie Berrebi qui lui-même s’indignait de la profonde connerie de certains des lecteurs de son blog, j’écris donc :

Je connais Nicolas depuis 20 ans, nous avons rêvé d’entreprendre, nous avons essayé de créer ensemble notre société, nous ne nous sommes pas accordés et chacun créa sa boîte (les lecteurs du livre comprendront), nous avons été en froid longtemps, et nous nous sommes depuis retrouvés avec plaisir et respect mutuel.

Je partage, comme tous ceux qui ont connu Nicolas, un respect pour son parcours, et un réel attachement à l’homme et à ses valeurs. Son livre est courageux, sincère, transparent. Il fait preuve d’une grande humilité en expliquant ses erreurs. Il explique le milieu complexe de la bourse, les hordes de gens peu fréquentables qui gravitent autour d’une société, le mensonge organisé d’une partie du milieu, et le fait que nul n’est préparé à ça, encore moins à 20 ans, et encore moins en pleine bulle historique où plus rien n’est réaliste.

J’ai le souvenir, à jamais gravé, d’une heure passée ensemble au bar du Martinez à Cannes (c’est un lieu de business incontournable), en plein Milia l’année où Kalisto a chuté. Nicolas se battait comme peu d’entrepreneurs pour sauver Kalisto, pour protéger ses salariés, se mettant dans une situation d’endettement personnel inversement proportionnel aux golden parachutes des « Antoine Zacharias », enchaînant les rendez-vous avec les investisseurs, les éditeurs susceptibles d’acheter ses productions, etc. Bref !

Ce livre est à lire, par tous, passionnés du jeu vidéo, futurs entrepreneurs, anciens actionnaires de Kalisto, anciens salariés (qui ont dans leur très grande majorité, un réel respect pour Nicolas, et le blues de cette riche aventure humaine qu’il est rare de vivre).

Aloha

Technorati Tags: , ,

Everquest

Everquest

En lisant chez Jacques Froissant l’article “Comment améliorer vos qualités de leader grâce à World of Warcarft ?”, j’ai réalisé que j’avais omis de parler de mon passé de “hard core gamer”. Je viens donc d’ajouter une page “Everquest” à ce blog. 🙂

Nokia abandonne le/la(?) N-Gage

Coups d’arrêt à « la console téléphone ».

Nokia arrête les développements de la N-Gage. Faut-il d’ailleurs dire « le N-Gage » ou « la N-Gage » ?
Je n’ai jamais cru à ce(tte) téléphone(?) console(?). Je ne semble pas être le seul. Téléphone ou console ? Le mélange des genres est un exercice risqué.

Apple l’a bien compris. Steve Jobs répugne depuis le début à parler d’un « iPod Video ». D’ailleurs, le « iPod Video » n’existe pas. La gamme actuelle des iPods c’est vu dotée d’une fonction de lecture vidéo, mais ce ne sont pas des « iPod Video ». Le iPod reste un lecteur de musique portable.

Nokia arrête la N-Gage. La série 6xxx des téléphones Nokia va se voir dotée de fonctionnalités avancées permettant de jouer…

Source : vnunet.com : « Nokia holds fire on mobile gaming  »