Theo Jansen et ses créatures animées

Je ne sais plus par quel twitter Theo Jansen m’est revenu à l’esprit, mais je le remercie, et peut être en ferez-vous autant bientôt.

Theo Jansen est un artiste Néerlandais “du courant de l’art cinétique”, qui, outre le fait qu’il se soit illustré en 1980 en survolant la ville de Delft à bord d’une soucoupe volante conçue par lui même, s’est consacré depuis quelques années à la création de structures mouvantes. Plus précisément, il crée des squelettes articulés, qui, composés de matériaux très légers, s’animent d’eux même, aidés par le vent. Mais plus que s’animer, ils se meuvent d’eux-mêmes, tirant leur force du vent, ils marchent le long des plages. Je trouve ça magnifique.

Le travail de Theo Jansen a été mis en valeur par une publicité pour BMW South Africa que voici :

Les sites de l’artiste :

http://www.strandbeest.com/

http://www.strandbeestmovie.com/

Pour revenir à ces squelettes mouvants. On a là un mouvement bien plus complexe que les micro-organismes, on est proche de l’insecte, mais le mouvement n’est pas piloté par un cerveau, qu’il soit bioneuronal ou électronique. D’ailleurs, on sait que même chez l’homme la marche est un réflexe, un automate non cérébral, même si le cerveau peut à volonté prendre le contrôle des jambes. L’homme peut marcher et courir tout en étant profondément absorbé par la pensée ou tenir une conversation voire même faire un runcast tout en discutant et réfléchissant…, ses jambes se meuvent sans altération quelque soit le niveau d’occupation du cerveau. En revanche manipuler un marteau en étant absorbé dans ses pensées ou dans une conversation tourne vite au carnage. Bref, le mouvement de la marche est un réflexe (voir réflexes archaïques, et réflexes du foetus).

Je m’égare, mais ces squelettes mouvants laissent songeur, qu’est-ce que la vie ? Micro-organismes sans “cerveau”, le vers nématodes et ses quelques centaines de neurones, les insectes, les animaux, l’homme, qu’est-ce que la vie ? Certainement la capacité de se reproduire…

Et les automates, les robots, la singularité qui se dessine à court terme ?

Allez, bon week-end 🙂

Technorati Tags: , ,

SUN UltraSparc T2 : C’est beau

Ultra-Sparc-T2

Pour un type comme moi qui a trituré les 8080 (puis Z80) et 6800 (puis 6502) dès son plus jeune âge (1978-1979), puis vu sortir les premiers processeurs RISC, et défriché les premiers PowerPC (601) sur Macintosh lors de l’abandon de la famille 68000, la sortie du SUN UltraSparc T2 ne peut pas me laisser indifférant, surtout après la mauvaise passe dont SUN est en train de se tirer.

J’en profite aussi pour saluer la grande intelligence de cette équipe de SUN qui, non seulement a redressé cette société emblématique, mais l’a réinventée avec une approche résolument novatrice et en phase avec le présent et l’avenir.

Bref, je suis ému, mais je ne vais pas en faire tout un pâté indigeste. Lisez juste le petit article de Jérôme Bouteiller “UltraSparc T2: Sun dévoile son nouveau microprocesseur révolutionnaire” sur NetEco.

Technorati Tags: ,

Le pari difficile de BitTorrent Store

Bittorrent-Logo

BitTorrent Entertainment Network, le nouveau service de téléchargement légal en P2P de BitTorrent est un pari difficile. Je partage l’analyse « 5 reasons BitTorrent Store won’t sell » de l’excellent OM Malik.

  • Les FAI détestent BitTorrent et le P2P de manière générale.
  • BitTorrent n’est pas simple d’utilisation, surtout pour l’utilisateur lambda.
  • Le catalogue proposé est très moyen.
  • Qui utilise encore le client officiel BitTorrent?
  • Pourquoi payer ?

Les FAI détestent en effet BitTorrent, et le P2P de manière générale, non pour des raisons philosophiques ou politiques, mais simplement parce que le P2P met en danger l’équilibre financier de l’accès à internet. Le trafic colossal généré par le P2P fait exploser les coûts de « peering« . Cette explosion des coûts de peering est un risque majeur de remise en cause de la « Net Neutrality« . Il n’y a pas de secrets, il faut bien que quelqu’un paie les coûts générés par le trafic.

Le point « pourquoi payer » demande précision. Je suis convaincu que 95% du piratage, musique, ou vidéo, est lié au fait que les besoins des consommateurs ont évolué beaucoup plus vite que l’offre disponible. Les consommateurs n’ont pas plébiscité le piratage, ils ont plébiscité la dématérialisation des supports, la mobilité, la souplesse d’utilisation, le « social networking ». Or, les industries de la musique et du cinéma ont refusé le progrès, l’évolution des modes de consommation, les nouvelles technologies, laissant le champ libre au piratage faute d’offre répondant aux nouveaux besoins des consommateurs. Apple avec iTunes a bousculé les maisons de disques, a introduit les solutions les plus en phase avec les besoins des consommateurs, et a ainsi vendu 2 milliards de titres.

Donc, pourquoi payer un film légal sur BitTorrent, alors que :

  • On n’offre rien de plus au consommateur.
  • Pas plus de facilité à choisir dans le catalogue.
  • Un catalogue très limité.
  • Une ergonomie complexe.
  • Pas de mobilité (pouvoir embarquer son film sur un baladeur vidéo).
  • Des DRM contraignants pénalisant celui qui paie légalement.
  • etc.

Celui qui respectera le consommateur, qui se préoccupera de ses réels besoins, bref, un acteur « user centric », remportera la mise. Et ça pourrait bien encore être Apple, avec les films et séries sur iTunes Store + Apple TV, si l’écosystème s’ouvrait un peu plus…

Conclusion : La technologie n’est pas une finalité, c’est le bonheur du consommateur! Que derrière ce soit du P2P, du streaming, du caching, du glop, du BLING, du 4XYZ ou autre, c’est un autre problème, qui certes entre dans l’équation, mais ne doit pas détourner l’attention à porter à l’utilisateur final.

Et comme ça semble devenu incontournable…. je terminerai désormais mes articles par un : Et vous ? Qu’en pensez-vous ?…

Technorati Tags: ,

HSDPA UMTS EDGE GPRS GSM 3,5G 3G 2,75G 2,5G 2G 1G et débits…

3G

Faisant suite à quelques échanges récents avec Rodrigo qui cherchait à optimiser sa connexion 3G, voici un petit récapitulatif des différentes normes et débits de la téléphonie mobile.

Ces débits sont le maximum théorique, en situation fixe (pas en mouvement), et en conditions optimales. Il faut noter aussi qu’une partie (±20%) de ce débit théorique est utilisée en conditions réelles par les données des protocoles de communication (TCP/IP) et les bits de contrôle.

GSM = 1G (1re génération) = 9,6 Kb/s = max 1,2 Ko/s théorique.

GPRS = 2G (2ème génération) = 64 Kb/s = max 8 Ko/s théoriques.

EDGE = 2,5G (pré 3G) = 340 Kb/s = max 42,5 Ko/s théoriques.
EDGE (Enhanced Data rate for GSM Environment) est l’ultime évolution de la norme GSM, mais les débits pratiques n’atteignent en fait que 100 à 150 Kb/s.

UMTS : 3G (3ème génération) = 384 Kb/s = max 48 Ko/s théoriques.
À noter qu’en UMTS le débit chute à 144 Kb/s (18 Ko/s) quand on est en mouvement. Par ailleurs, le débit en émission (upload) est de 64 Kb/s (8 Ko/s) théoriques, en situation fixe, en conditions optimales.

HSDPA = 3,5G (ou 3G+) = 10 Mb/s = max 1 Mo/s (1024 Ko/s) théorique.
HSDPA (High Speed Downlink Packet Access) est une évolution de l’UMTS qui permet d’accéder à des débits de 8 à 10 Mb/s (1 Mo/s), en situation fixe, en conditions optimales.

P.S. : Concernant les « G », deux écoles s’opposent : ceux qui parlent de générations GSM, et ceux qui parlent de génération de téléphonie mobile. Dans ce dernier cas GSM=2G, GPRS=2,5G, EDGE=2,75G et UMTS reste 3G 🙂 (ouf….)

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , ,

Rapport CES 2007

CES Logo

Olivier Ezratti vient de publier son excellent rapport sur le CES 2007 (Consumer Electronics Show) qui avait lieu entre le 8 et le 11 janvier 2007 à Las Vegas. C’est un rapport, au format PDF, de 162 pages, qui se lit très très bien.

Je vous conseille évidemment la lecture de son blog, il fait partie de mes lectures prioritaires, jamais indigeste, toujours très instructif, des sujets traités en détail, et pas de crise d’ego… (Ce qui est rare en blogosphère).

Technorati Tags: , , ,

Microsoft a le moral avec son Zune face au iPod

Zune
Microsoft a annoncé qu’ils comptent vendre 1 million d’exemplaires de leur baladeur MP3, le dénommé Zune, d’ici à la fin juin. « We think that’s actually pretty awesome » (« Nous pensons que c’est vraiment très impressionnant ») dit Bryan Lee, vice-président de la division Loisirs de Microsoft…
1 million d’exemplaires de Zune de décembre à juin ? Apple a vendu, en moyenne, 1 million de iPod par semaine… Good luck Redmond!

Fervent défenseur de la qualité et de l’innovation, j’aimerais sincèrement que Microsoft arrive à se positionner en sérieux challenger face au iPod afin de tirer ce dernier un peu plus vers le haut et qu’il ne se repose pas sur sa position dominante.

Il faut s’attendre à quelques belles annonces d’Apple début janvier.

Technorati Tags: , , ,

Safari : « AJAX m’a tuer »

SafariAjax
Je suis un fidèle utilisateur de Safari, le navigateur internet de Mac OS X.
J’ai toujours préféré son ergonomie, son design, sa rapidité.
Il m’arrive d’utiliser Firefox pour certains rares sites incompatibles avec Safari. D’ailleurs, lesdits sites sont généralement tout autant incompatibles avec Firefox et c’est Opera qui s’en tire alors généralement bien mieux.

Mais voilà qu’AJAX se fait de plus en plus présent. AJAX, ou Asynchronous JavaScript And XML (« XML et Javascript asynchrones »), est un acronyme désignant une méthode informatique de développement d’applications Web. De plus en plus de sites font appel à cette méthode de programmation qui apporte bon nombre d’avantages en matière d’ergonomie, de réactivité, et de fonctionnalité.

AJAX c’est très sympa, mais ça sollicite beaucoup les navigateurs, notamment leurs interpréteurs DOM et JavaScript (dont l’objet XMLHttpRequest a un rôle clé).

Depuis un moment je trouve Safari lent. Plus un site exploite AJAX et plus Safari se traîne. J’utilise désormais Google Reader comme agrégateur de mes flux RSS et c’est là que j’ai pu mesurer la différence avec Firefox (version 2.0 beta). C’est le jour et la nuit. Safari est donc beaucoup plus lent que Firefox sur les sites utilisant AJAX.

David Hyatt, qui fut un développeur de Mozilla, est le développeur principal de Safari. C’est lui qui fit de Safari le premier navigateur à passer le test Acid 2. J’espère que l’excellente équipe qui a développé Safari a conscience de ce problème et compte s’y attaquer. Cette équipe a fait un excellent travail en collaboration avec le moteur de rendu libre KHTML (produit par le projet KDE), faisant de Safari, à l’époque, l’un des navigateurs les plus rapides.

En attendant : Safari 0, Firefox 1

Technorati Tags: , , ,

Amazon DV, ça chauffe la VOD

Amazon
Ça bouge de partout, c’est la course, les acteurs majeurs se positionnent.
On nous annonce le service de VOD d’Amazon pour mi-août. Il sera basé à la fois sur un système d’abonnement et un système « à la carte ». J’imagine qu’il s’appuie sur leur excellente infrastructure S3.

Que nous réserve Apple ? La conférence développeurs est dans quelques jours.

Source : Amazon Readies Launch of Ad-Free Video Download Service

Skype Mac Vidéo, enfin!

Skype Mac

Bon, OK, ce titre détonne un peu avec mon précédent article « Skype : pas très propre le code » 🙂

Mais j’avoue utiliser un peu Skype, comme ICQ, Yahoo Messenger, Microsoft Messenger, Jabber, en plus d’iChat (qui utilise le réseau AIM (AOL Instant Messenger)), en attendant la grande interopérabilité qu’on souhaite depuis 10 ans déjà.

Il faut donc charger la 1.5.0.47 Video Preview chez Skype.
Mais c’est une BETA. Ca plantouille pas mal et la vidéo prend quasi 100% des ressources processeur.
Elle a le mérite d’exister, et de laisser espérer une version finale stable.
Ce sera enfin un outil permettant la vidéoconférence entre Mac et PC sans avoir besoin d’être un bidouilleur de génie ou le roi des firewalls et autres règles NAT…. grand public…

Skype : pas très propre le code

Skype
J’étais passé à côté, mais je viens de tomber dessus.
Deux ingénieurs d’EADS ont décortiqué, désassemblé, fait du reverse engineering, pour comprendre ce qu’il se passe dans les entrailles du logiciel Skype, qui, je le rappelle, est une technologie propriétaire et ne reposant pas sur des standards.

Je n’ai pas le temps d’expliquer, d’autres le prendront ou l’ont déjà pris. Mais ce n’est pas très beau tout ça, pas propre, et pas vraiment dans l’esprit des développements aujourd’hui. Si vous lisez l’anglais, même sans connaître quoi que ce soit à la programmation, la lecture est intéressante.

L’étude de Philippe BIONDI et Fabrice DESCLAUX « Silver Needle in the Skype« .

Comment tu te prépares à être un VC ?

The VC Way

En lisant le post « Comment tu te prepares a etre un VC ? » de Jeff Clavier j’ai encore senti mon coeur s’emballer.En fait, VC, c’est le métier dont je rêve depuis presque aussi longtemps que ma première boite. J’ai un peu joué le (mini) business angel il y a quelques années, et je coache régulièrement depuis 5 ou 6 ans. Mais je garde depuis des années, dans un petit coin de ma tête, cet objectif d’être VC un jour. VC quand j’aurai atteint suffisamment d’expérience, que j’aurai observé un peu plus leur fonctionnement, que j’aurais le sentiment de m’être accompli, et alors aider les autres à s’accomplir, renvoyer l’ascenseur.

45 c’est l’âge qui semble d’usage. J’en ai 38. Ca me laisse 7 ans, soit encore un, ou deux, cycles créatifs… 🙂 + un MBA a Stanford ? J’adore le campus, la bibliothèque… 🙂

P.-S. : Le blog anglophone « Software Only » de Jeff Clavier est mis à jour beaucoup plus souvent que sa version française, et est surtout très orienté sur son activité professionnelle.

EPIC 2015

Pour rebondir sur mon vieil article « EPIC 2014, EPIC 2015, l’avenir des médias ?« , voici la vidéo sur YouTube : EPIC 2015 English
Cette version vidéo s’avère bien plus accessible que la version Flash qui est souvent indisponible.

Aujourd’hui, juillet 2006, cette animation prospective a déjà pris un coup de vieux tant les choses évoluent vite. C’est l’occasion de saluer les brillants entrepreneurs et innovateurs qui croient en leurs visions, et savent se projeter dans l’avenir et faire avancer le monde.

C’était au départ une animation flash de 8 minutes réalisée par Robin Sloan et Matt Thompson pour présenter ce que pourraient être les grandes étapes de l’évolution des médias jusqu’en 2014. Robin Sloan et Matt Thompson ont mis à jour leur vision du futur intégrant les événements de l’année 2005. Voici donc EPIC 2015 et le iPod y fait son entrée… 🙂

Chaque semaine qui passe, avec les annonces Google et les rumeurs relayées par les Blogs, ne fait que donner encore plus de sens à ce clip de 8 minutes qui laisse songeur.

Version originale en Flash si cette version vidéo refuse de s’afficher. (Et l’image est bien plus clean).

Christie’s, tradition et NTIC

Christie's

Christie’s a été fondée en 1766 par James Christie.
Ce haut lieu des ventes aux enchères ouvre aujourd’hui ses portes aux nouvelles technologies avec Christie’s Live.
Voilà une très belle manière de faire évoluer une entreprise ancrée dans la tradition. Ils ont attendu le bon moment, la généralisation du broadband, la maturité des outils. Les acheteurs pouvaient depuis longtemps opérer par téléphone, aujourd’hui ils ont le PC avec vidéo live. Je pense qu’ils ont dans les cartons une version pour téléphones mobiles 3G.
La vidéo de démonstration montre très bien tout l’intérêt de la chose et la parfaite intégration dans l’existant.

La vidéo sur petit écran ne fait pas recette

featurestop20051013

Je pressentais ça il y a quelques mois dans mon post « iPod Video« , à l’époque des rumeurs sur un éventuel « iPod Video », avant la sortie du nouvel iPod « qui intègre la vidéo » (je cite). Et c’est bien là toute l’intelligence de Steve Jobs. Il ne croit pas, ou peu, aux baladeurs vidéo, au moins à court et moyen terme, et laisse Archos et l’Asie du sud-est multiplier les produits du genre.
Un baladeur vidéo intéresse peu de monde, à part les geeks, qui certes sont des trend users, mais le marché n’est pas là.
Le iPod n’est effectivement pas un baladeur vidéo, pas un « iPod Vidéo », c’est un iPod tout court, c’est d’ailleurs LE iPod, puisqu’il a remplacé les iPod précédents (sans vidéo).
Le iPod intègre donc la vidéo, ce qui est un réel confort, mais n’est pas un iPod Vidéo. Tout cela est très subtil, mais correspond à la réalité de l’usage fait pas les consommateurs.

Pour illustrer : extraits de la page iPod du site Apple :

La révolution se poursuit sous vos yeux. Au départ, il lisait des musiques. Puis des photos. Puis les podcasts. iPod intègre désormais la vidéo pour modifier radicalement la façon dont vous profitez de vos musiques, vos photos et vos vidéos.

Encore mieux : Le meilleur lecteur de musique au monde remonte sur scène pour vous donner encore plus. En modèles 30 Go et 60 Go(1) pouvant contenir jusqu’à 15 000 chansons(2) avec jaquettes d’albums en couleur, le nouvel iPod fait vraiment honneur à votre musique. OK, vous connaissez la chanson. Seulement maintenant, vous pouvez aussi la regarder. Grâce à la prise en charge des formats vidéo MPEG-4 et H.264 et à un écran couleur de 2,5 pouces, le nouvel iPod vous permet de visionner jusqu’à 150 heures de vidéo(4). Au fait, n’oubliez pas vos photos. Le nouvel iPod peut en stocker jusqu’à 25 000(3).

Post inspiré par la lecture de : La vidéo sur petit écran ne fait pas recette – Lionel – 04:42:21, sur MacBidouille

Knowledge Networks a réalisé une étude visant à connaître la demande en vidéo sur les téléphones mobile et iPod. Le résultat prouve que la pénétration est loin d’être importante.
– Seuls 50% des personnes ayant souscrit à un abonnement vidéo sur leur téléphone mobile utilisent effectivement ce service pourtant payant.
– Selon la même étude, 30% des personnes ayant un iPod « video » en utilisent cette fonction.
Si le résultat peut décevoir les vendeurs de matériel et fournisseurs de contenu, il n’est pas réellement surprenant tant il est inconfortable de regarder une longue vidéo dans un écran de taille réduite.
Sony en a d’ailleurs fait les frais avec sa PSP à l’écran pourtant incomparablement plus confortable que celui d’un iPod. Cela n’a pas empêché de voir le marché des UMD vidéo se tasser très vite à un niveau très bas.
Nous serions curieux de savoir si les opérateurs 3G français proposant de voir en direct (ou presque) les buts de la coupe du monde ont rencontré un grand succès…

Cette étude, « How People Use Mobile Video » de Knowledge Networks est plutôt intéressante. Voici le communiqué de presse instructif : « Study Finds Mobile Video More Hype Than Reality – For Now« .

Study Finds Mobile Video More HypeThan Reality – For Now
by Joe Mandese, Editor, MediaPost
Much of the buzz surrounding rapid consumer adoption of new portable video platforms such as video cell phones, iPods, PSPs and Slingboxes, appears to be more a function of industry hype than reality. That’s the conclusion of a major new study about how people are using mobile video devices, which while popular among the media, still have low penetration and relatively low usage levels among consumers. Findings of the study, « How People Use Mobile Video, » conducted by Knowledge Networks, authors of the ongoing « Home Technology Monitor, » will be released today, but a first-look provided to MediaDailyNews reveals that half of all people who subscribe to video-enabled cell phones – by far the most deployed of the new mobile video technologies – never use those devices for viewing video.
As for video iPods, the device that seems to have galvanized the media industry and Madison Avenue around the notion of a portable video marketplace, 30 percent of that device’s owners never use it for viewing video.
« There are a lot of echoes of the whole DVR thing in 2000, when everyone in the industry was running around thinking, ‘It’s the end of the world,’ but the reality was that very few people had them and were using them, » says David Tice, vice president-client service at Knowledge Networks/SRI and director of The Home Technology Monitor.
In fact, Tice notes that a far more pervasive use of mobile video, including downloads from iTunes, YouTube and other popular video sites, is not on handheld devices, but on personal computers.
« The way most people are getting access to mobile video is through a laptop and not through a video cell phone or a video iPod, » he says, noting that the report should help influence how various stakeholders – media and technology companies, advertisers and agencies – develop strategies for the new technologies.
© 2006 MediaPost Communications, Inc.

I-maginer

Chez Jean-Michel Billaut, post Connaissez-vous Peres ?

Connaissez-vous Philippe Peres, fondateur d’I-maginer ?
« L’avenir du web, c’est le 3 D » nous dit Philippe… et à bien y réfléchir je pense qu’il a raison…I-maginer est une jeune société de 8 personnes qui développe des interfaces et des applications 3 D pour le monde professionnel (visite d’un programme immobilier par exemple), mais aussi pour le grand public. Avec par exemple son « myblog3D »…

Je reprends ici le commentaire que j’y ai laissé, afin d’apporter un éclairage complémentaire aux propos de Monsieur Peres :

Je comprends qu’il ait besoin de faire la promotion de sa société, mais je regrette juste que son discours laisse penser qu’ils sont à l’origine de tout ça.

Alors pour mémoire : Tout ce qu’il nous présente a été créé par Cryonetworks, sur une technologie propriétaire nommée SCOL, développée par Sylvain Huet dès 1996. Cryonetworks, filiale du groupe Cryo, et comptant Bernard Arnault à hauteur de 20% dans son actionnariat, et après avoir bénéficié de 70 MF d’investissements depuis sa création, s’est introduite en bourse en septembre 2000 sur la base de cette technologie, des applications évoquées dans cette vidéo et bien d’autres encore, et leva environ 30M euros. En 2002, le groupe Cryo, rencontrant d’importantes difficultés, entraîna dans sa chute Cryonetworks, sur laquelle il avait préalablement effectué une OPE après l’explosion de la bulle internet.

i-Maginer : Cette société a un nom bien proche de « E-Maginer », logiciel développé par Cryonetworks en 1999, sorti en 2000, permettant à l’internaute en quelques clicks de créer, personnaliser, et uploader sur un serveur, son propre site 3D communautaire. Plus fort encore, il existait une version online vendue aux ISP, qui, sans aucun logiciel coté utilisateur, permettait de faire la même chose mais simplement via un wizard online sur une page web.

« une solution qu’on a appelée boutique 3D » :
En 2000, Cryonetworks expérimentait sur le site de la FNAC une boutique 3D. On y avait aussi testé l’intégration de vrais vendeurs dialoguant par chat ou en webcam avec les clients. La boutique s’interfacait, entre autres, avec Intershop.

« un plug-in de 1,4 Mo »
« que vous avez fait vous-même? » (JM Billaut)
« que nous avons développé effectivement, que la société E-maginer a développé »
Non. Ce plug-in est le plug-in SCOL, développé par feu Cryonetworks, et qui a poursuivi sa vie en open source par la volonté de Sylvain Huet, père de cette technologie. On doit les récentes évolutions et optimisation à une équipe d’acharnés passionnés issus de l’excellente ancienne équipe d’ingénieurs de Cryonetworks, qui font vivre ce projet open source.

« le blog 3D, grande première mondiale » : Très certainement… et pour cause, il s’agit d’un site web 3D, non d’un blog 3D… en quoi cela est-il un blog ??
Définition sur Wikipedia :

« Un blog est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s’expriment de façon libre, sur la base d’une certaine périodicité. Son expression est décomposée en unités chronologiques ; chaque unité est susceptible d’être commentée par les lecteurs et est le plus souvent enrichie de liens externes. Blog est un mot-valise, né de la contraction de «web log» (c’est-à-dire carnet de bord Web.) Contrairement au site personnel, le blog bénéficie d’une structure éditoriale préexistante, sous la forme d’outils de publication plus ou moins formatés. »

« Hébergé chez Claranet »
Claranet est un des premiers ISP a avoir pris une licence serveur SCOL à Cryonetworks en 2000.

En conclusion, je regrette un peu trop d’appropriation de la part d’i-Maginer. Appropriation d’autant plus malvenue pour une société qui va appuyer son business sur une technologie open source.

Toutefois, ayant été directeur de production de feu CryoNetworks, je ne peux que me réjouir de voir i-Maginer en 2006 relancer le web 3D, et je leur souhaite bonne chance très sincèrement. 4 ans se sont écoulés depuis la chute de Cryonetworks, plus de 50% des Français sont passés au haut débit, les jeux online se sont vulgarisés, la 3D n’est plus un sigle barbare, les notions de web communautaire ou social networking n’évoquent plus un discours politique, mais des concepts web éprouvés. Le terrain est désormais favorable, les chances de réussite grandes. Bonne chance à i-Maginer, longue vie à SCOL :o)

Nokia abandonne le/la(?) N-Gage

Coups d’arrêt à « la console téléphone ».

Nokia arrête les développements de la N-Gage. Faut-il d’ailleurs dire « le N-Gage » ou « la N-Gage » ?
Je n’ai jamais cru à ce(tte) téléphone(?) console(?). Je ne semble pas être le seul. Téléphone ou console ? Le mélange des genres est un exercice risqué.

Apple l’a bien compris. Steve Jobs répugne depuis le début à parler d’un « iPod Video ». D’ailleurs, le « iPod Video » n’existe pas. La gamme actuelle des iPods c’est vu dotée d’une fonction de lecture vidéo, mais ce ne sont pas des « iPod Video ». Le iPod reste un lecteur de musique portable.

Nokia arrête la N-Gage. La série 6xxx des téléphones Nokia va se voir dotée de fonctionnalités avancées permettant de jouer…

Source : vnunet.com : « Nokia holds fire on mobile gaming  »

Distribution dématérialisée

Pour faire suite à mon article « Electronic Arts se lance dans la distribution en ligne »

A lire sur l’excellent site Ars Technica :

Valve’s distribution system picking up Steam

Microsoft going the way of Steam

A l’image de la musique et des films téléchargés illégalement, je suis certain que le piratage de logiciels baissera de manière considérable le jour où les consommateurs disposeront de ce dont ils ont fondamentalement besoin.

1/ Pouvoir accéder simplement et rapidement à un logiciel
2/ Pouvoir l’essayer avant de l’acheter
3/ Ne pas le payer une fortune

La distribution dématérialisée (téléchargement) répond aussi à d’autres besoins, d’autres usages, et à de nouveaux modes de consommation.

(exemples)
– usage temporaire : J’ai besoin de Powerpoint pour une semaine afin de réaliser quelques slides pour une conférence. Je « loue » l’usage de Powerpoint une semaine.
– usage ponctuel : J’ai besoin de Photoshop un jour par mois. Je « loue » le logiciel 12 jours par an.

L’évolution des navigateurs internet, le développement d’AJAX, et l’engagement récent de Microsoft avec Microsoft Live ouvrent également la voie à une offre plus large des modes d’utilisation des logiciels. Quand allons-nous voir arriver la facturation par fichier ? 1 Euro le doc Word ? Et je voudrais que pour 10 centimes de plus, mon document dispose d’une signature numérique. (Depuis mars 2000, la signature numérique d’un document a en France la même valeur légale qu’une signature sur papier (voir le texte de loi).)
Voilà une solution qui réduirait considérablement le nombre de copies pirates de Microsoft Office chez les particuliers tout en répondant à leurs besoins réels.

Electronic Arts se lance dans la distribution en ligne

Electronic Arts annonce le lancement d’un système de distribution en ligne qui proposera aux joueurs PC des jeux complets, des démos, des bandes-annonces et des mises à jour.

Et voilà, EA n’est pas le premier, un certain nombre de sociétés se sont spécialisées depuis quelques années dans la distribution online de jeux, dans le produit « dématérialisé », mais aujourd’hui c’est EA qui y met un pied, en son nom, sans intermédiaires.

La distribution de produits dématérialisés, le download via broadband, nous voilà devant, le pur achat impulsif. J’accroche, je regarde, je veux, je paye en 1-Click, je download, je joue ! Le tout en 5 minutes. Sans parler des contenus supplémentaires, bonus, etc…

J’ai évangélisé en vain pendant des années sur ce thème, tenté de bousculer quelques comités de direction chez Cryo Networks quand j’y étais dir de prod, m’attirant les foudres de directeurs marketing bloqués sur leurs PLV, trop attachés à leurs acheteurs de la distrib pour accepter de regarder devant. Ironie du sort, l’un d’eux est aujourd’hui Directeur Marketing et Commercial de T-Online, le broadband doit lui être moins étranger… :o) Nevermind, nous y sommes.

« La distribution électronique va fournir aux joueurs, de nouveaux contenus en continu, en leur offrant des mises à jour régulières pour leurs jeux favoris et en leur proposant les nouveaux titres EA rapidement et facilement » annonce Frank Sagnier, le vice-président de la division Online d’EA Europe. « Nous sommes en recherche permanente de méthodes nous permettant d’être plus proches de nos clients. C’est pourquoi EA innove et propose aux communautés de joueurs en ligne un accès à des contenus passionnants et immersifs.»

Introducing EA Downloader (US)
Présentation d’EA Téléchargement (FR)

Il y a encore du chemin à parcourir, les entreprises doivent se remettre en cause, intégrer le haut débit qui aujourd’hui est réalité et se préparer au très haut débit qui arrive. Le très haut débit est déjà à Pau , il court dans les rues du 15e à Paris et sera aux portes de tous les foyers du 92 dans deux ans.

Au passage, je vous recommande la lecture intégrale du blog de Jean-Michel Billaut. Pas de prospective farfelue ici, juste une vision claire et précise de la réalité et de l’avenir proche.

Pandora

Pandora ou « Comment découvrir de nouvelles musiques que j’aimerais? »

Excellent outil, je trouve Pandora brillamment réalisé. Quelques clics suffisent pour instruire Pandora sur ce que l’on aime écouter et il vous offre à l’écoute des morceaux à découvrir qui s’appuient sur vos goûts. Au fil des écoutes, indiquez si vous appréciez les morceaux écoutés, Pandora apprend ainsi à mieux connaître vos goûts.

Après lui avoir indiqué 5 de mes groupes préférés, ainsi que 3 ou 4 morceaux de mon top 10, et après une trentaine de minutes d’écoute en ayant pointé les morceaux que je préférais, me voici à la découverte d’une multitude de choses que j’aime beaucoup et dont j’ignorais tout jusqu’au nom même du groupe. Et pour chaque morceau on trouve un lien direct pour l’achat sur l’iTunes Music Shop ou Amazon.

Et donc au hasard, trois découvertes :

I Was So Alone : The Rocket Summer
At The Surface : 764 Hero
Hudson Tubes : Robbers On High Street

Interface simplissime, sobre, esthétique.

Pandora c’est ENORME! J’adore.
Voici un outil qu’on aimerait voir intégré à iTunes directement.

Convertir n’importe quelle source texte en podcast audio

Voilà de quoi enrichir encore plus les podcasts :

Sun offrira d’ici décembre 2005 un nouveau service via son Sun Grid.
Ce nouveau service permettra, ni plus ni moins, de convertir toute source de texte en un fichier audio utilisable pour du podcast.

Source : Sun Does Grid For OpenDocument, Podcasts