Après « entreprenaute », c’est au tour de « web réputation » !!

On vit une époque formidable… après l’affaire « entreprenaute », c’est au tour de « web réputation » de faire l’objet d’un dépôt à l’INPI permettant à son « propriétaire » d’emmerder le monde! (pardon, mais ça me saoule)

C’est à lire chez l’ami Jacques Froissant : « Votre Web Réputation d’Entreprenaute est en jeu !« 

De mon coté, je reçois un mail (moins violent qu’un AR mais même esprit que pour entreprenaute) disant ceci : « Dans votre article et vos titres vous utilisez le terme « web réputation « . Vous devez savoir que Monsieur X… est titulaire de la marque française « Web Reputation », déposée auprès de l’INPI. Nous ne demandons naturellement pas la suppression de cette mention ; en contrepartie, nous souhaitons qu’un simple lien sur les mots « web reputation » soit codé en direction du site x… » Je ne nommerais pas le site en question, mais c’est celui d’une société spécialisée dans la défense de la réputation (marque ou individu) sur internet !

Où allons nous à ce rythme ??

Je pense que le gars derrière ça n’a rien compris à la notion de « web réputation« , mais il risque fort de le comprendre vite.

« Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. » – Les Tontons Flingueurs, Michel Audiard
(Savourez donc le remix chez Pem un des Tontons du web français)

Deux coups de gueule en 24h ça fait beaucoup là…

Pas le droit d’utiliser le terme « entreprenaute » ??!!

Je vous invite à lire ce récit hallucinant sur le niveau de bêtise de certains : « Avoir le droit d’être un “entreprenaute” ? | mrboo.fr« 

J’ignore l’identité du plaignant (celui qui envoie l’avocat), mais il mérite d’être connu le plus largement possible!!

Quand je pense qu’à l’OpenCoffee nous somme tant d’entreprenautes à nous réunir sans savoir que nous risquons de recevoir un dossier plaignant de 50 pages et une demande de 15 000 € de dédommagement…!

En Amérique du Nord l’office québécois de la langue française intègre « entreprenaute » au dictionnaire, nous on a des gars qui se croient malins non seulement en déposant n’importe quel nom du langage courant, mais en voulant monétiser leur petit acte médiocre par des intimidations à la poursuite judiciaire dans le but d’extorquer 15 000 € en accord à l’amiable…. !!! HONTE HONTE HONTE !!!

L’avocat mérite d’être connu aussi, car conseiller un client en acceptant d’engager ce genre de démarches alors que le mot a intégré le Petit Robert… qu’il a été très largement utilisé avant dépôt à l’INPI… bref….

Entreprenautes de l’OpenCoffee réagissons, relayons l’info, postons sur nos blogs!!


entreprenaute


mot-valise, de entrepren(eur) et (inter)naute


Famille étymologique ð prendre, nef

v


Créateur d’entreprise sur Internet.

©Le Petit Robert