FriendsClear annonce sa version Pro et lance un concours pour entrepreneurs(euses)

FriendsClear offre des étrennes aux entrepreneurs !! :-) Entrepreneurs: soumettez votre projet pro au vote des internautes et gagnez 10.000 euros!

Ca bougeait déjà bien avant la crise économique, systémique, que nous traversons, mais la crise de confiance globale des consommateurs envers le système bancaire s’est désormais durablement installée, et à juste titre.

FriendsClear Pro ouvre le 1er février son site de microcrédit aux entrepreneurs. Pour fêter ça, ils organisent un jeu-concoursMon Projet Pro” pour sélectionner l’entrepreneur(euse) le(la) plus convaincant(e). Et FriendsClear offre 10.000 euros à celui(celle) dont le projet professionnel aura été plébiscité par les internautes.

Entrepreneurs(euses) à vous de jouer concourir !! :-)

Cofondateur de P2P Venture, ayant travaillé à la création (hélas avortée) des FundCamp (qui grâce au travail de Frédéric Baud donna naissance à un magistral premier SparkCamp), tout cela né dans l’élan du premier BarCampBank, le sujet de la banque “2.0” me passionne ainsi depuis longtemps.
Derrière P2P Venture et les BarCampBank (création française exportée outre-atlantique and beyond), on trouve le discret Jean-Christophe Capelli (et l’énergique Frédéric Baud).

Jean-Christophe Capelli, cofondateur et Président de FriendsClear est certainement le meilleur expert français de tout ce qui touche à la “Banque 2.0” et au Prêt entre particuliers (Peer to Peer Lending). Sa maîtrise du sujet, dans une dimension globale, internationale, technique, juridique, et ses qualités humaines, font que je suis convaincu que FriendsClear est voué à un très beau succès dans cette décennie qui s’annonce disruptive avec les modèles du 20e siècle.

Startups et crise économique : Réagir très vite!!

Sequoia Capital, le fonds d’investissement mythique de la Silicon Valley, a convoqué les dirigeants des startups de son porte-feuille pour s’assurer qu’ils avaient bien pris conscience de la grave récession dans laquelle nous entrons violemment, et leur demander de procéder dans les plus brefs délais à une restructuration de crise qui est la seule voie pouvant offrir la chance de survivre à la très très longue période de rétablissement de l’économie qui nous attend.

Le graph du slide 49 “Survival of the quickest” résume tout. Je vous conseille une lecture complète.

Écosystèmes gagnants… universités, innovation, entrepreneuriat et Capital Risque

Deux articles intéressants lus récemment sur TechCrunch (US) :

Tout est dans le titre… sauf le mot “amorçage”, mais il va de soi.

France réveille toi… construisons ensemble cet écosystème vertueux !!!!

P.S. : Petit rappel, “SparkCampParis les 18 et 19 Avril 2008 – un camp autour des startups

3i et amorçage, l’interview de Jean-Davis Chamboredon dans NetEco

3i logo.jpgJean-David Chamboredon.jpg

Il y a quelques jours j’écrivais “3i abandonnerait l’amorçage ?“.

Dans la continuité du sujet abordé, je vous suggère la lecture de l’interview dans NetEco du très respectable Jean-Davis Chamboredon réalisée par Jérôme Bouteiller :

Jean-David Chamboredon 3i : «Les entrepreneurs à succès sont les business angels demain»

Le discours est clair et sensé, mais hélas ce recentrage de 3i sur le late stage, abandonnant middle stage puis early stage, arrive trop tôt pour le marché français encore bien mal structuré et en quête d’un écosystème vertueux qui nous donnent des chances de voir se développer des entreprises pouvant atteindre le late stage.

Un poulet bien en chair se vend plus cher qu’un oeuf sur le marché, faut-il arrêter la production d’oeufs ? (Je ne parle pas des œufs qui ne doivent pas être fécondés, utilisés en cuisine…)

A noter que mon image oeufs/poules garde son sens face à la vision de JDCH “tout faire pour conserver les serial entrepreneurs français sur notre territoire car ce sont eux les business angels de demain“. On parle bien d’oeufs à féconder…

Il nous faut construire un nouvel écosystème, au travail!

Le prochain BarCampBank Paris : BarCampBankParis6 le 24 mai 2008

Logo Barcampbank

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas vu passer de BarCampBank, c’est corrigé, Frédéric Baud nous en a mis un sur les rails pour le 24 mai 2008.

Il s’est passé beaucoup de choses dans ce domaine ces derniers mois, un peu partout, et chez nous aussi. Ce sera l’occasion, entre autres, de parler FundCamp France 2008 et P2PVenture.

Frédéric Baud et Jean-Christophe Capelli nous raconteront aussi le premier BarCampBankSF qui a eu lieu à San Francisco le 29 mars et auquel ils se sont rendus comme ambassadeurs de l’innovation française :-) Rappelons-le, les BarCampBank sont nés dans l’hexagone, entre Gaulois comme dirait Jean-Michel Billaut.

BarCamBankParis6 inscrivez-vous…

SparkCampParis les 18 et 19 Avril 2008 – un camp autour des startups

Frédéric Baud (fondateur de P2PVenture), et moi même (qui tente d’apporter un peu de mon temps à l’aventure), nous avons le plaisir de vous annoncer que P2PVenture.org organise avec Sun France et Silicon Sentier un SparkCampParis les 18 et 19 avril prochains. Le principe est de réunir en un même lieu dans un format très interactif tous les acteurs de l’écosystème entrepreneurial français et de favoriser ainsi l’accumulation de masse critique autour des projets présents.

Plus de détails sur le SparkCampParis sont disponibles ci-dessous. Nous espérons vous retrouver lors de cet évènement qui, souhaitons-le, démarrera une dynamique vertueuse dans l’écosystème entrepreneurial français.

P2PVenture
http://france.p2pventure.org

Qu’est-ce qu’un SparkCamp ?

Un SparkCamp (spark = étincelle) est inspiré des Startup Camps. L’idée est de mettre en contact dans un format interactif les différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial (porteurs de projets, coaches, investisseurs,..) pour créer les conditions qui généreront l’accumulation de masse critique sur certains projets et créeront des croissances explosives.

Programme

vendredi 18 avril – 14h00-18h30 – Media training

L’idée est de fournir à un nombre (limité aux conditions de places) de startups une formation à différent aspect de la communication de son projet : comment construire une vision, comment communiquer face aux caméras, faut-il avoir un blog,..

samedi 19 avril – 9h00-13h00 – Marketing et ventes

En format OpenSpace, les différents participants pourront échanger à travers des ateliers ad hoc les thèmes qu’ils pensent important d’aborder (coaches) ou les questions qu’ils se posent (porteurs de projets). Ces thèmes porteront sur toutes les aspects marketing et ventes qui se posent à des startups (importance de la vision, “Crossing the Chasm”, les canaux de distribution,..).

samedi 19 avril – 14h00-19h00 – Financement, juridique et RH

Dans le même mode que le matin, les participants pourront aborder tous les thèmes du financement (qu’est-ce qu’un Business Angel, comment organiser ses tours de tables, qu’attendent les VCs, à quoi servent les leveurs de fonds,..), les thèmes juridiques (qu’est-ce qu’un pacte d’actionnaire, à quoi sert un brevet,..) ou ressources humaines (comment constituer une équipe, comment motiver ses partenaires en partageant le capital,..).


Plus d’information et inscription

Vous pouvez trouver plus d’information sur http://barcamp.org/SparkCampParis.

Les inscriptions se font sur http://sparkcampparis.eventbrite.com/

3i abandonnerait l’amorçage ?

3i logo.jpg

Lu sur NetEco de la plume de Jérôme Bouteiller : “Capital Risque : 3i compte abandonner l’amorçage par Neteco.com“.

Voilà une bien mauvaise nouvelle qui vient s’ajouter à beaucoup de discussions récentes sur le sujet, pour ne pas dire de “bruits de couloir”, qui indiquent un très fort repli à prévoir du Capital Risque en Europe et aux États-Unis (les NTIC étant le secteur le plus touché), la France étant plus fortement concernée car elle attire historiquement moins les investissements que le Royaume-Uni. L’amorçage, dit “Early Stage” en anglais, étant effectivement moins rentable pour beaucoup de fonds, c’est ce secteur qui va être touché le plus fortement.

Hélas le secteur de l’amorçage étant aussi celui qui est historiquement le moins développé en France, un point majeur sur lequel on bute pour créer un écosystème vertueux créateur d’entreprises innovantes, on peut s’inquiéter de l’impact sur un secteur déjà difficile.

Hasards du calendrier, cela tombe à un moment où bon nombre d’entrepreneurs ont fait plusieurs allers et retours dans la Silicon Valley ces derniers mois pour y tâter le terrain, que Loïc Le Meur y est installé depuis août et exhorte les entrepreneurs à ne plus se poser de questions et à y partir, et que 8 de nos fidèles membres de l’OpenCoffee sont en pleine tournée californienne la tête pleine de rêves…

J’ai failli partir il y a quelques années… si la situation se dégrade réellement, je ne me poserai pas trop de questions, je me sens comme chez moi dans la Valley, en phase avec cette énergie positive et constructive, séduit par la qualité de vie qu’on y trouve. Internet, le Mobile, l’IPTV, tant de choses sont en train de se créer, il y a tant à inventer et créer, que si notre écosystème ne sait être en phase, il faudra aller là où se créent les usages et technologies de demain.

Pour le moment, pas de panique, observons concrètement!

Esther Dyson, une femme brillante et passionnante

Esther Dyson.jpeg

Il est des rencontres qui nous grandissent.

Interview d’Esther Dyson, une femme brillante, aux activités multiples dont celle d’investisseur (Meetup, BrightMail vendu à Symantec, Orbitz vendu à Cendant, Medstory vendu a Microsoft, Technorati, BlogAds, Plazers, etc. la liste est très longue).

Une femme qui désormais s’intéresse plus aux enjeux de la connaissance du génome et ses implications en terme de santé publique, aux voyages dans l’espace, mais aussi à l’influence des technologies sur la société, qui s’intéresse à l’avenir des peuples et siège activement dans plusieurs associations comme l’Eurasia Foundation, la Long Now Foundation, le Santa Fe Institute et la Sunlight Foundation.

Je vous conseille quand vous avez 45 minutes de vous poser au calme et d’écouter cette excellente interview. Elle y aborde plusieurs sujets avec une clairvoyance rare.

Son interview commence à la 15e minute et se découpe en deux grandes parties :

Le génome et ses implications futures
15:00 Puting the genome up on the web

Facebook, Google, Microsoft, Yahoo, les réseaux sociaux, technologie et pays en voie de développement
27:53 Facebook, Google

32:20 Yahoo / Facebook, Yahoo missing being Facebook. Terriblement d’actualité…

34:10 Google biggest issue : personnalisation

42:40 Convergence “all have been said”, et son intérêt pour les pays émergents “what’s more interesting to me is looking outside the US”, l’Afrique

44:20 Téléphone mobile et internet, les pays émergents vont créer les nouveaux/meilleurs usages à venir. L’Inde, la Chine, le challenge de l’éducation, le respect de la science et du savoir

51:30 Sommes-nous proches de l’intelligence artificielle ?

Petite citation au passage :

“The other guys they think that communication is the way to get information, and we think information is a way to faster communication between people”.

Marc Zucherberg – fondateur de FaceBook

Et Esther Dyson aime le Mac ;-)

esther_dyson.jpg

Savoir lire un pacte d’actionnaires

Le pacte d’actionnaires est un élément extrêmement important dans la vie d’une entreprise. Toute entreprise se doit d’en posséder un, il est la clé des relations entre actionnaires, il conditionne une grande partie, sinon toutes, des actions qui viendront faire évoluer le capital, mais aussi tout ce qui touche aux engagements financiers.

Dans son positionnement de transparence et de benchmarking de l’univers du capital-risque, le site TheFunded vient de proposer à ses membres de publier les termes de leurs pactes d’actionnaires. Je trouve l’offre limite, ces pactes sont confidentiels et révèlent des informations extrêmement sensibles. L’intérêt de les publier est en fait très limité.

En revanche, je pense qu’il serait extrêmement utile de créer un wiki du pacte d’actionnaires, recensant de manière exhaustive l’ensemble des définitions, articles et clauses existant, et expliquant précisément leur fonctionnement, leurs avantages et inconvénients, et les risques potentiels pour chacune des parties, tant par leur absence que leur présence.

Nos récents travaux sur le FundCamp ont montré l’importance, et l’extrême sensibilité, du sujet. Peut-être que nous devrions intégrer cette idée de wiki du pacte d’actionnaires dans nos travaux au sein de P2PVenture.

Le sujet vous intéresse, vous voulez y contribuer ?

Indicateur Chausson Finance 1er semestre 2007 : +77% pour l’amorçage

Indicateurs107Bis 3

Il est tombé aujourd’hui, le nouvel indicateur Chausson Finance :


Avec 397 millions de montants investis, ce premier semestre 2007 se présente comme le meilleur premier semestre du capital risque français depuis la fin de l’année 2000.

48 millions d’euros ont été investis en phase d’amorçage (seed, et 1er tour), soit une croissance de 77% par rapport au semestre précédent.

En termes de secteur, on assiste à un retour en force du secteur Internet avec 70 millions d’euros investis, et une croissance de 72% par rapport au semestre précédent. Par ailleurs on peut noter l’émergence d’un nouveau secteur, celui des CleanTech (énergies renouvelables) avec un total de six entreprises financées sur ce secteur pour le premier semestre 2007.

Source : Weblog de Chausson Finance : Capital-risque : l’Indicateur Chausson Finance du 1er semestre 2007 vient de paraître

Je trouve particulièrement encourageant la croissance de 77% des investissements en phase d’amorçage. L’amorçage est le point faible en France, c’est là qu’il faut que les efforts se concentrent, et même un peu plus en amont. C’est l’une des motivations des travaux que nous avons engagés avec la création du FundCamp.

Toutefois, il ne suffit pas d’injecter des fonds, il faut évidemment des projets solides à fort potentiel, et il faut des entrepreneurs ayant tant les épaules que la capacité de se remettre en cause et de s’entourer. C’est tout un environnement qui doit évoluer pour stimuler les énergies, encourager les ambitions, créer les synergies, partager l’expérience, accélérer le cycle de création et d’amorçage, tout en raison gardant. C’est toute une culture de l’entrepreneuriat, des Business Angels et du Venture Capital qui doit évoluer encore, mais ça bouge, les initiatives allant dans ce sens se multiplient.

Café Carrefour et OpenCoffee Club Paris font salle commune

Image001Image004

Nous en avions discuté à plusieurs reprises avec Denis Pansu et Philippe Nikolov de la FING, c’est aujourd’hui concrétisé. Le Café Carrefour, extension du Carrefour des Possibles de la FING, rejoint l’OpenCoffee Club Paris pour une plus grande synergie entre acteurs de l’entrepreneuriat. Désormais, tous les deux mois, aura lieu un “Open Café Carrefour”. Bienvenue à vous Carrefour des possibles.

Jeudi 15 novembre 2007 :

Open Café Carrefour spécial amorçage

Porteurs de projets innovants, venez vous retrouver le jeudi 15 novembre prochain chez Urbi et Orbi de 10h00 à 12h00 pour échanger, trouver des synergies et rencontrer des acteurs de l’amorçage.

Nouveauté, le Café Carrefour s’intègre désormais à l’OpenCoffee Club de Paris, rencontres informelles autour du Web entre entrepreneurs, investisseurs, développeurs, chercheurs, journalistes, penseurs, etc… qui à lieu tous les jeudis matin. Nous organiserons un Open Café Carrefour tous les 2 mois en alternance avec les Carrefour des possibles.

>>> INSCRIVEZ VOUS

Le Café Carrefour est un rendez-vous presque informel de porteur de projets innovants entre 10h00 et 12h00 dans un café. Il est destiné aux Carfusiens (porteur de projets passés au Carrefour des Possibles), à ceux qui voudraient présenter leur innovation au Carrefour et globalement à toute personne qui porte un projet innovant dans les Nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information.

Que vous soyez passés au Carrefour des Possibles ou non, si vous avez un projet innovant inscrivez-vous. Si vous avez une bonne expérience de l’amorçage, faites la partager avec les autres participants. Si vous avez des questions à poser, n’hésitez pas, venez dès 10h00 rencontrer les intervenants et les porteurs de projets qui pourront témoigner.

Pour cette cinquième édition du Café Carrefour, nous invitons :

Image007 Paris Business Angels, Christophe Raynaud

Image010 OSEO-Innovation, Lise Pellerin

Image014 Scientipôle Initiative, Cyril Rollinde

Horaires :

10h00 début du Café Carrefour. Chacun se présente

10h10 présentations

10h40 échanges

12h00 Pour ceux qui restent, déjeuner possible

Lieu :

Urbi & Orbi

93 rue Montmartre

75002 – Paris

http://www.urbietorbi.fr

Tél : +33 (0)1 40 28 02 83

Métro : Bourse, Sentier, les Halles

Bus : lignes 20, 29, 39, 48, 67, 74, 85

A jeudi! :-)

Technorati Tags: , , , , , , , ,

2ième édition de la semaine des Business Angels

C’est parti, voici la 2ième édition de la semaine des Business Angels, du 12 au 16 novembre 2007 à Nantes (le 12), Grenoble (le 13), Strasbourg (le 14), Toulouse (le 15), et Paris (le 16).

A Paris, le 16 novembre 2007, la Semaine des Business Angels est présentée par France Angels, Aurinvest, Club Invest 77, DDIDF, Femmes Business Angels, Finance et Technologie, Investessor, Invest Y, Leonardo Finance, Paris Business Angels et XMP Business Angels. Le programme parisien.

Technorati Tags: , ,

Etude sur le “Financement des jeunes entreprises technologiques par les Business Angels”

Commandée par le Ministère de la Recherche à Ernst & Young et réalisée en collaboration avec France Angels, l’étude sur le “Financement des jeunes entreprises technologiques par les Business Angels”. Très intéressant.

Le rapport final (PDF)

La synthèse finale (PDF)

Technorati Tags: , , ,

Club inniv-it “applications sur mobiles et nouveaux usages nomades”

Innov07

J’ai eu le plaisir de faire partie du comité de sélection du Club innov-it du 7 novembre sur le thème “Applications sur mobiles et nouveaux usages nomades”. Alors petit rappel pour un événement qui s’annonce très intéressant et qui se tiendra dans la grande salle de l’hémicycle du Conseil régional d’île de France.

Club innov-it du Mercredi 7 novembre 2007

Applications sur mobiles et nouveaux usages nomades

Le Club innov-it permet à des jeunes entreprises d’Île de France de rencontrer le public des industriels et investisseurs d’un secteur économique lors de petits déjeuners thématiques.

La prochaine réunion sera autour de l’univers de l’EGP et les sociétés innovantes spécialisées dans les applications sur mobiles et les nouveaux usages nomades

Pourquoi venir ?

ALLER A L’ESSENTIEL

=> mercredi 7 novembre 2007 :

Applications sur mobiles, et nouveaux usages nomades

La thématique éditoriale sera développée par :

  • Gonzague de La Tournelle, Head of France – Nokia Ad Service
  • Christophe Romei, Services Mobiles

Des échanges avec des entreprises innovantes :

  • Repérées par nos équipes d’experts
  • Labellisées ou accompagnées par OSEO et ses partenaires
  • Lauréats de manifestations et de concours sur la thématique de l’innovation
  • Accompagnés par les incubateurs

44 sociétés candidates : AFFINITIZ, ALIANTIZ, ALPHACODE, ARTIC, BLOGGINO, CITYZEUM, CONNECTHINGS, DIGITAL AIRWAYS, DOTEMU, EGYLIS, EUROCOM’S, EVOLUTION-NET, FILOPIX, GTS AFRICA, GUIDETRONIC, I L OBJECTS (INTELLIGENT LEARNING OBJECTS), IN VISU, INSITYZ, IVIFLO, JLD INFORMATIQUE, KIBOO – MOBLR, LEMON WAY – WONDERBANK, MAEGLIN SOFTWARE, MEDIA_MOBILITY, MOBILE DREAM STUDIO, MOBILE STREET, MARKET, MOBILUCK, MOBINEAR, MOBINOVE, MOB-IT, MOBSHOP, MOOBTV SAS, NEOMADES, ORFANE, POCKET PRODUCTION, RELAXDIAL, SARL DIGI-GUIDE, SENDA, SUBLIMOBI, TAGATTITUDE, TEOO, TETRAEDGE, TUNECHARGER, VIAMOBILITY.

10 Entrepreneurs se présenteront sur scène

GAGNER EN EFFICACITÉ

En petit comité pour faciliter les échanges

Petit-déjeuner (8h30 – 10h30) : pour optimiser votre agenda !

Les objectifs

  • Faciliter les échanges entre entreprises innovantes, investisseurs (VC’s, Business Angels) et des industriels du secteur.
  • Rencontrer vos futurs partenaires.
  • Veille technologique : identifier les technologies émergentes et/ou complémentaires de votre activité.
  • Comprendre les enjeux du secteur vu par ses acteurs incontournables.



Nous vous proposons de participer au prochain Club innov-it le 7 novembre 2007 – Paris 7°

Comment participer ?

Inscrivez-vous gratuitement en tant qu’auditeur sur le site du Club Innov-it.

Informations pratiques

Où :

Hemicycle du Conseil régional d’île de France,

57, rue de Babylone – 75007 Paris

Date :

Mercredi 7 novembre – accueil à partir de 8H00, début à 8h30 précises

Participation gratuite!



N’hésitez pas à faire découvrir le club innov-it à vos relations professionnelles. Venez visiter le site du Club (www.innov-it.com)

Technorati Tags: , , , , ,

Lancement du « réseau national des Business Angels du logiciel »

Logo-France-Angels

Je vous conseille la lecture de l’excellent compte-rendu “Business Angels du logiciel” d’Olivier Ezratty sur l’événement de lancement du « réseau national des Business Angels du logiciel » du 22 octobre dernier, organisé par France Angels en partenariat avec Microsoft.

Je m’étais inscrit à l’événement, mais ayant rempli ma fiche en tant qu’“entrepreneur”, on m’a gentiment répondu :


Malheureusement, un nombre limité de place ne nous permet pas de confirmer votre inscription.
Nous vous rappelons que cet événement n’a pas pour objet de mettre en relation investisseurs et porteurs de projet mais de sensibiliser des investisseurs potentiels à l’activité de Business Angels et plus particulièrement au financement de projets dans les secteurs du logiciel et de l’Internet.
Merci de votre compréhension.

Je comprends bien évidemment les priorités et m’y plie de bon coeur. Toutefois, le sujet étant très présent dans mes activités extraprofessionnelles, la prochaine fois je m’inscrirai comme coorganisateur de l’OpenCoffee Club de Paris, ou comme Business Angel (que je fus à plusieurs reprises, et suis parfois), ou comme cofondateur de P2P Venture, ou comme coorganisateur de FundCamp, ou comme membre de la communauté BarCampBank, ou comme initiateur d’un prochain fonds d’amorçage/incubateur “early stage”, mais plus comme entrepreneur donc, j’ai bien noté :-)

Bref, lisez donc le compte-rendu “Business Angels du logiciel” d’Olivier Ezratty sur l’événement en question. Quelques extraits que j’apprécie particulièrement :

  • Ceci montre que ce qui manque, c’est la capacité marketing à développer des marchés. Pas la capacité technologique à créer des produits.
  • Les logiciels sont un puissant moteur d’innovation : la convergence numérique, la numérisation des services, l’e-commerce, l’évolution de la vie des Internautes constituent autant d’opportunités mondiales à saisir.
  • [...] les BAs cherchent surtout un “revenu psychologique” en plus d’un retour financier. Mais attention, ils ne font pas pour autant de la philanthropie.
  • [...] un business angel: c’est une personne physique qui investit dans une entreprise innovante à fort potentiel de croissance et qui fournit du temps gratuit avec des compétences, du relationnel, et un enthousiasme mâtiné de sérénité.
  • Deux tiers des dossiers sont éliminés en première phase d’évaluation (finalement, pas tant que ça…)
  • France Angels souhaite de plus regrouper les plus gros BAs pour couvrir les dossiers avec des financements individuels de 200K€ à 500K€. Histoire de constituer des sortes de fonds intermédiaires entre les BAs et les VCs
  • Un bon développeur produit plus qu’une douzaine de mauvais développeurs!
  • [...] il n’y a pas assez de capital d’amorçage. Aux USA, les investissements provenant des BA ($25,5B en 2006) seraient supérieurs à ceux qui proviennent des VCs. On en est loin en France!
  • Exercice des plus rares chez Microsoft : Marc a fait son intervention de près d’une demi-heure sans Powerpoint. Une bonne mise en application du principe initialisé récemment à DEMO Germany où les pitchs des startups étaient imposés sans slides. Bravo!
  • [...] on a besoin de Business Angels qui ont le sens de l’intérêt général, et pas seulement l’appât du gain. S’il n’y a que l’appât du gain, c’est une condition d’échec certaine du projet (pour Jean-Louis Missika)
  • 90% des Business Angels ne servent à rien et peuvent même faire perdre du temps aux entrepreneurs.
  • L’argent est une commodité, pas les compétences (selon Philippe Colombel).
  • Une quinzaine sur les 500 VCs identifiés en Europe font de l’amorçage d’après Philippe Colombel!
  • Et encore, les fonds associés à l’amorçage comme iSource ou Mangrove n’en font pas tant que cela (pour Jean-Louis Missika)!
  • Le temps de réponse des BAs dans France Angels est trop long, voire plus long qu’avec les VCs.
  • Il y a trop de belles idées en friche faute de prise de risque suffisante par les VCs.
  • On n’a pas eu assez de “sorties” en France comme dans la Silicon Valley. Cela a limité la génération de BAs originaires de l’industrie des TICs.

Hum, je crois qu’il est préférable d’aller directement lire le compte-rendu “Business Angels du logiciel” d’Olivier :-)