Neuf lance le énième PC pour surfer… Comment dire…?

00Fc000000676498

Lu dans NetEco : “Neuf lance le PC pour surfer : My Easy par Neteco.com

Neuf Cegetel lance aujourd’hui son nouveau concept d’ordinateur simplifié et connecté pour le grand public.

Basé sur les mêmes spécifications que l’Easygate, le « My Easy » est un ordinateur qui peut être couplé à n’importe quelle connexion Internet provenant de n’importe quel fournisseur d’accès

Je vous passe les détails sur le choix Linux + pack de logiciels open source divers genre Gimp, qui pour moi sont encore très loin d’être à la portée de l’utilisateur lambda et, dans la majorité des cas qu’il m’a été donné de croiser, conforte ce dernier dans l’idée que l’informatique c’est vraiment bien compliqué et définitivement pas fait pour lui.

Quant au design… comment dire…?

015E000000676576

Et vous qu’en pensez-vous ?

  • Alors là, je reste pantoise face à ce design totalement hallucinant !
    Ils ont peut-être essayé de prendre le contrepied du design des ordinateurs d’Apple ?

    On aimerait bien voir à quoi ressemblent les périphériques, là aussi les designers ont dû se lâcher… Vivement qu’on nous en montre un peu plus !!!

    Curieuse aussi de voir le résultat de ton sondage…

  • >Christine
    C’est dommage que le vote soit anonyme, on pourrait se marrer dans l’avenir. Il y a quand même déjà un vote pour « Ca pourrait bien marcher ». Jacques Veyrat on vous a reconnu 🙂

  • On dirait un robot ménager ….

  • Euh, même comme robot ménager (et je suis une ménagère de moins de 50 ans), je ne suis pas sûre que j’en voudrais… J’ai un frère designer, il me renierait !

  • >All
    La jolie frise ne vous plaît pas ?

  • Xter

    On serait au mois d’avril, le doute ne serait pas permis mais là… C’est un « concept » ou un « con-sceptre » ? Mais le drapeau pirate ne vous a pas « interpellé » ? Une « green box » et une « blue box » ? Le jour de la remise du rapport Olivennes (un observateur impartial et au-dessus de la mêlée, soit dit en passant) sur le piratage par Internet, ce n’est plus de la provocation, c’est de l’humour.