Pas de Bulle 2.0 mais des signes d’échauffement

En l’espace de quelques heures je suis tombé sur ces lectures, entre autres, et ça résonne (tout comme ça raisonne…) dans ma tête, j’ai des flashbacks de 99, 2000, des discours me reviennent en boucle, et je me dis que, même s’il n’y a pas de bulle 2.0, il y a vraiment des signes d’échauffement. Toutefois, je suis serein et je ne crois pas à une Bulle 2.0. Je suis en contact avec suffisamment d’entrepreneurs, d’investisseurs et de brokers pour dire que, si certains dérapent, ça reste très anecdotique et l’ensemble des acteurs travaillent avec intelligence, forts de leur l’expérience.

Hausse de 41% au premier semestre de la publicité sur Internet”, “AOL se renforce dans le ciblage publicitaire”, “Cette acquisition confirme la réorientation depuis un an de AOL vers un modèle gratuit financé par la publicité.

Reste que, pour l’instant, les efforts menés n’ont que peu d’effet sur les parts de marché. Yahoo et MSN sont aujourd’hui très pertinents mais ils se placent toujours dans la logique de suiveurs. Tant qu’un internaute est satisfait de Google, quel est l’intérêt pour lui de changer ?”, “Google est aujourd’hui devenu une marque générique.”, “Le seul moyen de la combattre est de communiquer et de multiplier la publicité en prime-time TV. Live l’utilise avec succès aux Etats-Unis” (David Degrelle, P-DG de l’agence 1ère Position, cité par le Journal Du Net s’exprimant sur la logique de suiveurs de Yahoo et MSN dominés par Google).

Nous allons investir la majeure partie des fonds levés en achat média”, “Pour cela, nous prévoyons notamment d’investir 4 millions d’euros en 2008, et 70 % de cette somme sera dépensée sur Internet.” Fabrice Rosset, Président du directoire d’Adomos. “Spécialiste de l’investissement immobilier sur Internet, Adomos a levé 6 millions d’euros via l’introduction en Bourse de sa filiale Acheter-Louer.fr. Objectif : accroître l’audience du site.”

(via le Journal Du Net)

Ce dernier exemple est le plus significatif, 6 M€ levés, 4M€ brûlés en 2008…. après 2 M€ en 2007 ?

Votre avis ?

Technorati Tags: , , , ,

  • Bulle 2.0 ou pas, il y a actuellement un decalage évident entre les marches boursiers et la realite economique.
    Je dis évident car quiconque se penchera sur son secteur d’activite privilegie trouvera des evidences sur son chemin.

    Prenons l’exemple d’un secteur hitech tres a la mode: les jeux pour telephones mobiles…
    A ce jour aucun acteur n’est rentable dans ce domaine d’activite. Nous avons deux acteurs aises a suivre car cotes en bourse: Gameloft (bourse de Paris) et Glu (Nasdaq) soit le numero 2 et le numero 3. Bien malin qui pourra dire a quel moment ces entreprises seront en cashflow positifs (je ne parle pas ici de resultats…)… Je ne vois pas d’explosion de ce business a court terme car les donnes marche ne sont pas reunies (developpement a suivre par ailleurs).
    Hors les mouvements boursiers de l’un (sortie recente d’Ubisoft qui ne va rien changer aux liens existants entre ces deux societes hormis sur un plan d’ecritures comptables) et des commentaires que l’on peut lire de la part des psecialistes, et le succes de l’IPO aux USA pour la seconde, il y a un reel grand ecart et incertitude flagrante sur leurs capacites en terme de cashflow et ce que l’on peut attendre en terme d’analyse financiere. Les communiques de Gameloft evoquent une croissance de leurs marges…lesquelles?!
    La bulle peut apparaître a n’importe quel moment tant le fosse se creuse entre les capacites reelles et tangibles pour certaines societes de generer du cash (desole de me repeter) et la connaissance parfaite des business model averes (et non survoles) par les specialistes financiers de ce memes societes. Ce facteur est multiplie par 10, 100, 1000 pour les societes hitech.

    J’y crois quand même, souhaitons que les reglementations recentes (normes IFRS, SOX and so on) produisent leurs effets en terme de visibilite et de contrôle.

  • Paul

    Arf.. L’éternel rapport entre le bien, la valeur du bien et la valeur d’usage.

    Prenons l’immobilier par exemple. Vous ne faites rien du tout. Pas de travaux ni rien. Juste prendre le soin de regarder le contrat d’acquisition notarié et hop.. Jours après jours… La valeur monte sans rien faire. Pas mal. Good job. Il suffit d’être bête et d’attendre.

    Prenons l’internet. Vous êtes dans une course rapide entre la conquête du marché et l’obsolescence de la techno. Vos êtes trés innovateurs et prenez des risques et hop Google a racheté votre concurrent et vous ne valez plus rien. Fini, la vague est passée.

    Trés honnêtement, l’argent doit il être plus utile a ceux qui investissent dans l’avenir ou ceux qui spéculent sur le passé ?

  • Les 2 mon capitaine.
    🙂

  • Ledoux

    Adomos malade, Fabrice Rosset malade? Il n’a pas vu apparemment l’emission tv les robiens de la colere et son client mal conseillé et mecontent d’un T 3 « vide » acheté 184 000 mais expertisé a 116 000 €. Pour avoir un locataire j’ai entendu qu il faudrait consentir 100 € de baisse de loyer, une paille! Adomos a deja plongé il y a quelques annes suite a des depenses somptuaires, il recommence le tétu et continue a se payer grassement ainsi que son frere (qui est en belgique !!!) cf les donnes financieres qu’il ne peut cacher. Mai 2008 la donne est differente, son image de marque est grillee, les gens ne veulent plus de robien (apres la tv et l’emission sur france inter) sauf a coté de chez eux…et rosset n’en vend « qu’en pleine campagne » car bien commissionnés. Jamais de grande ville avec belle exposition et dernier etage, rien que du « second choix », si ça se vendait si bien pourquoi les promoteurs verseraient plus de 10 % !!!
    4 millions en pub j’y reviens, c’est dingue, mais bon, il pourra epater ses collegues du who’s who ou sa gardienne dans le 92, mais pas les investisseurs ni les boursicoteurs, lui qui n’a jamais rien versé comme dividende, et qui ne sait pas où il va….au fait ça s’appelle un « manque de guidance », c’est décrit fort bien dans le rapport de G. Dupont cf Bourso. Moi j’aurais appeler ça un capitaine aveugle, question de langage. S’il continue comme ça il va bientot avoir la palme d’or, celle du plus grand flambeur de la bulle internet. Sincerement comment un conseil d’administration peut il conserver un dirigeant aussi pitoyable, incapable de prevoir un CA 2008 ?