Une nouvelle ère du « mythe du garage », une ère de tous les possibles !!

HT Grage.jpg Apple Garage.jpg

HP (Hewlet Packard), puis Apple, sont les deux « mythes du garage » les plus connus.

Du grand public, le garage d’HP est peut-être un peu moins connu, avec l’image idéalisée des deux Steve créant Apple dans le garage des parents de Jobs.

Mais le garage historique reste bien celui de Bill Hewlett et Dave Packard où est né HP, que beaucoup considèrent aussi comme le lieu de naissance de la Silicon Valley.

Aujourd’hui une nouvelle ère du garage est née. Comme les précédentes, elle est née de l’évolution des technologies, de ces évolutions qui ouvrent sur une page blanche, une page qui ne coûte rien et sur laquelle on peut tout écrire et tout dessiner.

Cette nouvelle ère du garage prend racine dans le Web, le Web 2008, celui des outils et langages Open Source, celui de la chute des coûts d’hébergement, de bande passante, de processing, mais, élément essentiel, elle prend racine dans la dématérialisation complète de la chaîne technique et la scalability (extensibilité??) accessible à tous.

Quand on a 10 ans, on ne peut pas payer l’hébergement de serveurs Web, de bases de données, les licences logicielles Microsoft, Oracle et autres. À dix ans on a juste 10 doigts, 10 balles par mois, et 10 heures de libres par jour.

Google, avec Google App Engine vient de poser l’une des dernières briques requises à l’émergence de cette nouvelle ère du garage.

Désormais, à 10 ans, avec 10 doigts, 10 balles par mois, et 10 heures de libres par jour, on peut tout inventer, on peut venir chatouiller les grands, on peut construire les usages de demain que les grands sont bien souvent incapables d’imaginer.

Les usages de demain, seront construits par des mômes qui aujourd’hui ont 10 ans et qui auront déjà tracé leur trajectoire dans bien moins de 10 ans.

Cette ère du garage prend également forme sur mobile, et plus spécifiquement sur iPhone. John Carmack, fondateur d’ID Software (Wolfenstein 3D, Doom, Quake etc.) s’exprimant sur la plate-forme iPhone a dit « un simple duo, formé d’un bon développeur et d’un bon graphiste, peut se faire deux millions de dollars grâce à une idée inédite« . Et il sait de quoi il parle John Carmack, dont ID Software fut fondé par une poignée de jeunes gars et fit fortune en vendant ses titres en shareware loin du modèle « retail » en vigueur.

Oui, nous y voilà à nouveau, 20 et 30 ans après, une nouvelle ère du garage est née, touchant l’univers du Web et aussi celui du Mobile (iPhone en tête, Google Androîd a suivre).

Mon parcours d’entrepreneur est né là, il y a 30 ans, quand à 10 ans on réalise qu’on est libre, LIBRE, qu’on peut seul ou avec un copain ou deux développer quelque chose en quelques jours ou semaines, à un coût nul, qui représente une vraie valeur pour les autres, que ce soit un jeu, ou un logiciel de compta que le revendeur Apple du coin commercialisera auprès de ses clients en ayant fait rédiger la documentation par sa fille aînée.

Nous allons (re)vivre une époque formidable.

Jeunes gens debout! Croyez en vous, n’écoutez pas vos aînés sclérosés, libérez vos rêves, autorisez-vous à créer, partagez, soyez tenaces, réinventez tout, c’est votre tour, et vous pouvez compter sur nous, entrepreneurs que nous fument et sommes pour vous renvoyer l’ascenseur.

A vous!

  • Axel Cateland

    Merci pour ce post plein d’espoir dans une periode plutot morose pour certains. Je suis completement d’accord que les temps offrent une opportunite formidable de faire de grandes choses a partir d’un garage.
    Je me demande juste si ce garage peut etre en France… Mais je ne demande qu’a y croire.

  • Ludo

    Iphone, Androïd… je leur souhaite le même effet garage qu’ont vécu les premiers Palm. J’ai hâte que mon fils ou un autre mono-génaire me surprenne en mettant du net, du web, du global, du local, do glocal dans ma poche, mon auto mon bus mon vélo.
    L’imprononçable « échelonnable » me parait un (tout petit peu) mieux que extensible car il n’exclut pas l’idée d’aller vers le petit aussi !

  • >Ludo
    Ton fils, ton fils, et ta fille alors ?
    Si tu savais le nombre d’entrepreneuses du web…

  • Bon, on a pas 10 ans. Mais avec moins de 5 euros par mois on a créé à deux un petit site internet original. Suffit de se lancer dans quelques semaines de programmation intensive et de croire en un concept que l’on ne retrouve pas ailleurs.

    Je ne comprend pas toutes ces boites qui se lancent dans du twitter-like. Aucune innovation depuis le bon vieux IRC. Mais je dois dire que les gros sites comme FB et myspace, digg, etc. bouffent toutes les participations des petits sites… Il sera de plus en plus difficile de proposer de la vraie innovation et de survivre dans un environnement ultra-concurentiel où les internautes sont captifs de gros sites sociaux et son frileux à en sortir.
    Eric Be

  • >Eric
    Le web évolue, ses usages aussi, il faut s’adapter. Les Applications Facebook et Open Social de Google sont là pour justement intégrer sur ce que sont aujourd’hui les sites de destination, des petits sites qui ne peuvent devenir destination.

  • Salut Louis

    C’est clair qu’Apple, Google, Facebook ou d’autres (Amazon EC2) cherchent à attirer les développeurs mais en dehors de quelques chanceux, j’ai peur que leurs revenus ne soient assez vite que de l’argent de poche.

    Les meilleures applis seront vite rachetées ou copiées par les grands éditeurs voire par les plates-formes elles mêmes.

    Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas des opportunités. Mais je doute qu’un nouvel HP ou un nouvel Apple émerge en 2008. La seule exception étant sans doute facebook, né en 2004. Mais difficile de refaire le coup aujourd’hui.

  • >Jerome
    1/ De toutes époques on a tenu ces discours, la micro-informatique / IBM, le SaaS / les éditeurs, les portails éditoriaux web / les groupes de presse, etc. la liste est interminable.
    2/ Nul besoin de devenir un Google pour vivre de son activité, pour créer de la valeur, vivre bien, faire vivre des salariés, ou vendre en étant à l’abri du besoin jusqu’à un grand âge. (c’était le sens de mon post en fait)
    3/ L’émergence d’un acteur majeur ne se fait pas en 1 an, mais en quelques années, donc oui 2008 j’en doute sauf pour ceux en piste avant.
    4/ As-tu regardé les trajectoires et la direction que prends un iLike ? Ils se sont glissés partout où il y avait des ouvertures (Facebook, plug-in iTunes, etc.) et émergent aujourd’hui comme un acteur de poids.
    5/ Observons bien l’évolution du P2P Lending grâce aux Facebook & Co et au web mobile… face aux banques sclérosées.

    Mon post sur le mythe du garage n’est effectivement pas très clair, je ne voulais pas faire espérer à chacun de créer les HP et Apple de demain (d’ailleurs, eux-mêmes l’imaginaient-ils?). Non, je voulais parler de ces milliers de garages qui contribuèrent chacun à leur échelle à construire la micro-informatique, le jeu vidéo, l’industrie du logiciel, le web, les services, etc.
    Les Thierry Tarnus et Goto Software, etc.
    http://corporate.goto.fr/25ans-goto.php

  • dans ce cas, oui au message optimiste. Il y a toujours des opportunités et j’invite tes lecteurs à écouter les « portraits d’entreprenautes » sur http://www.neteco.com. C’est toujors très instructif 🙂

  • Axel

    Bonjour,

    Pour donner de l’eau au moulin du petit garage, voici une très belle intervention de David Heinemeier Hansson (créateur de Ruby on Rails) à Startup School 2008:
    http://www.omnisio.com/startupschool08/david-heinemeier-hansson-at-startup-school-08

    Axel

  • >Jerome
    Yes!! Je suis d’ailleurs un lecteur quotidien de NetEco 🙂

  • >Axel
    Merci pour cette video qui est effectivement une brillante démonstration!!
    Tiens, il faudrait recenser toutes ces interventions et autres posts magistraux.